Les églises alertent le G8 : Un milliard de personnes menacées de famine

Local Church partners are cooking hot meals to also feed the children’s caretakers at emergency feeding centres. Credits: Debbie DeVoe/CRS

Local Church partners are cooking hot meals to also feed the children’s caretakers at emergency feeding centres. Credits: Debbie DeVoe/CRS

Le pape Benoît XVI a incité dimanche les leaders du G8 à prendre des mesures pour combattre la pauvreté et la famine en cette période de flambée des prix des denrées alimentaires et du pétrole.

Plus de 850 millions de personnes vivaient déjà sans assez à manger avant la crise alimentaire qui a commencée à la suite de la montée des prix lors des premiers mois de 2008. La crise alimentaire actuelle va toucher au moins 100 millions de personnes supplémentaires.

« Leur vulnérabilité est accrue aujourd’hui par les spéculations et les turbulences financières qui ont des effets pervers sur les prix des denrées alimentaires et de l’énergie, » a déclaré Benoît XVI. « Je souhaite que la générosité et la clairvoyance aident à prendre des décisions aptes à relancer un processus de développement équitable. »

Constatant que certains ont profité de la crise alimentaires, Lesley-Anne Knight, Secrétaire générale de Caritas Internationalis, a incité les leaders du G8 à soutenir la mise en place de règles de la concurrence qui régleraient le commerce international, et notamment le commerce des denrées alimentaires.

“Le commerce des denrées alimentaires est dominé par quelques entreprises transnationales qui ont un immense pouvoir,” explique-t-elle. “Que les prix montent ou descendent, elles y perdent rarement, alors qu’à chaque bout de la chaîne, les petits agriculteurs et le consommateur payent le plus gros des crises du marché. La concentration du pouvoir sur ces entreprises doit être diminuée.”

L’archevêque Desmond Tutu a rejoint d’autres chefs religieux pour demander aux leaders du G8 d’agir. “Notre monde aura peut-être bientôt un milliard de personnes constamment affamées alors que la production actuelle suffirait à nourrir le double de la population mondiale si elle était partagée équitablement,” a déclaré l’archevêque Desmond Tutu. “Les dirigeants du monde doivent chercher des solutions justes à la crise alimentaire à laquelle nous faisons face.”

L’Alliance Œcuménique, un réseau chrétien international, a déclaré que 3 domaines devaient être abordés pour s’attaquer aux causes sous-jacentes de la crise alimentaire : assurer la responsabilité des gouvernements pour protéger leurs peuples ; rendre les petits agriculteurs et le consommateur moins vulnérables aux chocs des prix ; mettre en place des règles sur les marchés alimentaires internationaux.

“S’assurer que tout le monde mange à sa faim ne peut être laissé à la merci des marchés,” a déclaré le pasteur Ishmael Noko, Secrétaire général de la Fédération luthérienne mondiale. “Promouvoir et protéger le Droit à la Nourriture est une responsabilité essentielle des gouvernements. Les leaders du G8 sont tenus de soutenir les économies faibles pour qu’elles s’acquittent de cette responsabilité.”

“Les gouvernements doivent prendre des mesures pour que les petits agriculteurs et le consommateur soient moins vulnérables aux chocs des prix,” a déclaré Nyaradzai Gumbonzvanda, Secrétaire générale de la YWCA Mondiale. “Ce ne sera pas facile. Il faudra donner des subventions aux petits agriculteurs, stabiliser les prix, s’assurer que les femmes ont le droit à la terre et mettre en place des filets de sécurité sociaux pour les consommateurs qui sont pauvres.”

Le Secrétaire général du Conseil œcuméniques des églises (COE), le pasteur Samuel Kobia, a déclaré que : “Le COE considère que la crise actuelle est le résultat d’actions humaines inappropriées qui ont provoqué le changement climatique et la flambée des prix des denrées alimentaires. Les actions humaines poussées par l’avidité ont engendré la pauvreté, la faim et le changement climatique. L’humanité se doit de maîtriser son avidité.”

Joseph Donnelly de Caritas Internationalis est au sommet du G8. Portable sur place 080.6093.6170.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.