Un rapport de l’Église demande une action urgente pour les glaciers

The solar panels on the Paul VI auditorium's roof Credits: Caritas

The solar panels on the Paul VI auditorium’s roof
Credits: Caritas

Par Christine Campeau, Caritas Internationalis

Les actions de l’homme ont « de sérieuses conséquences potentiellement irréversibles » sur le réchauffement de la Terre, d’après un rapport publié par l’Académie pontificale des sciences en avril.

Le rapport « Destin des glaciers en montagne dans l’ère Anthropocène », se concentre sur une région particulière des effets du climat : la fonte des hauts glaciers. Les coauteurs racontent en détail les conséquences que ceci va avoir sur les communautés qui vivent en aval des glaciers et sur la destruction de l’infrastructure qui pourrait suivre.

Quand on ajoute ceci aux nombreux autres écosystèmes qui changent à la même vitesse, la réalité devient effrayante.

Anthropocène est le mot qui suggère un éloignement des changements habituels entre les âges de glace à une ère où les actions de l’homme transforment profondément la nature.

La recherche de l’Académie pontificale explique que les âges de glace et les déclenchements interglaciaires sont liés aux mouvements planétaires. Ces déclenchements se produisent généralement tous les 10 000 ans. Toutefois, les coauteurs soulignent le fait que cette nouvelle phase provoquée par l’homme avance au rythme d’un cycle de 10-100 ans. Ce changement se produit pendant une période de réchauffement alors que la Terre a déjà atteint sa température maximale naturelle.

Le rapport déclare que « nous avons également le devoir d’aider les communautés vulnérables à s’adapter aux changements qui ne peuvent pas être atténués ».

Le groupe de travail demande que les émissions de gaz à effet de serre soient stabilisées. Pour ce faire, les gouvernements doivent s’engager à tenir les objectifs internationaux nécessaires. Il demande également une réduction de 50 pour cent des polluants de l’ozone qui réchauffent l’air (comme la suie et le méthane) et la protection des puits de carbone.

Il fait également appel à la solidarité mondiale pour répondre aux besoins d’adaptation qui sont déjà devenus inévitables. Le rapport attire l’attention sur le besoin d’un faible développement du carbone et explique que le modèle de l’extraction du charbon, du pétrole et du gaz « ne sera plus possible en raison de la diminution des ressources et des dégâts écologiques ».

Les panneaux solaires du Vatican sont un exemple concret vers la bonne direction. La Papamobile hybride rechargeable en est un autre. C’est désormais à notre tour « d’accepter notre devoir des uns envers les autres et de notre responsabilité envers une planète bénie par le don de la vie ».

 

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.