Des chretiens Irakiens trouvent refuge en Jordanie

Un Irakien chrétien réfugié dans un centre installé dans une église reçoit l’aide de Caritas Jordanie. Photo: Caritas Jordanie

Un Irakien chrétien réfugié dans un centre installé dans une église reçoit l’aide de Caritas Jordanie. Photo: Caritas Jordanie

« Nous n’avons pas eu le choix, il a fallu partir »,dit Nagham, qui vient juste d’arriver en Jordanie avec sa famille après avoir fui la ville irakienne de Mosul dont se sont emparés les extrémistes musulmans sunnites.

« Nous sommes des gens de paix, et pourtant voilà où nous en sommes », dit-elle, parlant depuis le couvent Melkite de la zone de Marka où elle est hébergée avec une quarantaine d’autres réfugiés.

Connus comme « Daesh », « Etat Islamique » ou « Isis », le groupe d’hommes armés a mis des chrétiens comme Nagham, son mari et leurs deux enfants, devant un choix sans appel : soit partir, soit se convertir à l’Islam, soit payer une lourde taxe ou être exécutés.

« On nous a donné trois jours de préavis pour partir ou être tués », dit Safwan, qui s’est enfui en Jordanie avec sa femme enceinte et ses enfants. « Nous ne voulions pas vivre dans l’injustice ni nous convertir à l’Islam contre notre volonté pour pouvoir rester chez nous », dit-il. « Le 19 juin a été le dernier jour vécu par les familles chrétiennes à Mosul ».

A Mosul vivaient autrefois 60.000 chrétiens. Ces communautés s’y trouvaient depuis le 2ème siècle. Depuis que la ville, la seconde en taille en Irak, est tombée en juin, tous sont partis.

Safwan et sa femme Dalia Sabbah attendent la naissance de leur nouveau bébé pour le mois prochain. « Je ne fais que prier et espérer que Dieu va m’aider », dit-elle.

Les gens ont fui en abandonnant tout ce qu’ils avaient. Le peu qu’ils ont pu emporter leur a été confisqué aux points de contrôle.

« Ils ne nous ont rien laissé emporter, ni argent, ni vêtements, ni or, rien, » » dit In’am, une mère de 50 ans qui se trouve à présent en Jordanie, dans la zone de Marj Al-Hamam . « Ils nous ont tout pris » dit-elle. « Nous avons été chassés de notre pays parce que nous sommes chrétiens ».

Ceux qui ont fui Mosul ont rejoint le quasi million d’autres chrétiens, yazidis et musulmans chiites qui sont en fuite face à l’avancée éclair de l’Etat Islamique dans le centre et le nord du pays.

Beaucoup se trouvent dans la zone irakienne du Kurdistan. Les organisations Caritas travaillent de concert avec Caritas Irak et les paroisses locales pour leur fournir de la nourriture, de l’eau, des couchages et des articles de première nécessité à Erbil, Dohuk et Zahho, quelle que soit leur religion et leur appartenance ethnique ou religieuse

Des enfants chrétiens irakiens font partie des réfugiés qui se trouvent en sécurité dans les centre Caritas en Jordanie. Photo: Caritas Jordanie

Des enfants chrétiens irakiens font partie des réfugiés qui se trouvent en sécurité dans les centre Caritas en Jordanie. Photo: Caritas Jordanie

Entretemps, Caritas Jordanie a payé des billets d’avion à 1000 chrétiens irakiens pour aller d’Erbil à Amman. Ensuite Caritas se charge de les transporter dans des salles paroissiales, des écoles ou des cours locales dans 10 points distribués à travers tout le pays.

Le Centre Notre Dame de la Paix est également un des principaux sites qui accueillent des réfugiés irakiens et héberge en ce moment environ 80 personnes. Nous y avons rencontré, Nadira, 35 ans, qui a pu quitter l’Irak avec son mari, Nashwan, et ses trois petites-filles.

Nashwan a eu une jambe blessée le jour du départ en courant pour essayer de faire sortir sa femme et ses filles de la maison.

« Là-bas à Mosul nous avions une belle maison, pleine de jouets et de robes pour mes filles », dit Nadira. « Les enfants allaient à l’école. Nous avions notre propre magasin. Nous avons tout perdu. »

Sa mère âgée a fui avec eux. « Je n’ai jamais rien vu de semblable de toute ma vie. Ceci n’est pas de la religion. En tant qu’Irakiens nous avons toujours cohabité ensemble, toutes religions confondues, en sécurité, heureux et en paix. Et voici qu’ mon âge j’ai été obligée de quitter mon pays natal. »

Caritas Jordanie fournit l’hébergement, le transport, des repas journaliers et des services médicaux. Pour en savoir plus cliquez sur : http://www.caritasjordan.org.jo

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.