Exode : la route de Balkans vers l’Europe

En 2015, près d’un million de réfugiés et de migrants ont traversé la Méditerranée, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord vers l’Europe. Tous fuient la guerre, les persécutions et la pauvreté, dans des pays comme la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, le Soudan du Sud et l’Érythrée.

Ils traversent la mer sur des rafiots et des bateaux de fortune bondés jusqu’à en déborder. Ceux qui gèrent les opérations sont des criminels, qui ne leur laissent pas même de place pour de l’eau ou une valise en plus. Sur ces bateaux, des hommes, des femmes et des enfants. Plus de 3500 personnes se sont noyées en tentant cette traversée.

Des iles grecques, ils voyagent à pied, en bus, en ferry et en train vers la Grèce continentale, la Macédoine, la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l’Autriche, leurs destinations privilégiées étant l’Allemagne, la Belgique et la Suède. Ils sont partis sans rien. Ils dorment là où ils peuvent, souvent dans des parcs ou à ciel ouvert.

Les pays européens traversés par cet exode massif sont souvent eux-mêmes trop pauvres. Les agences humanitaires comme Caritas sont souvent la seule aide à disposition. À toutes les étapes de leur périple, les organisations nationales Caritas fournissent aux réfugiés de la nourriture chaude, des habits, une assistance médicale, des couvertures et une place où s’abriter pour affronter le temps hivernal.

En Slovénie, les médecins de Caritas dirigent la réponse médicale, leurs tentes étant remplies de femmes enceintes, d’enfants et de personnes âgées qui ont un besoin urgent de traitement. Les médecins, des volontaires de Hongrie, travaillent jusqu’à l’épuisement pour veiller à ce que ceux qui ont besoin d’aide en reçoive effectivement.

En Slovénie, les médecins de Caritas dirigent la réponse médicale, leurs tentes étant remplies de femmes enceintes, d’enfants et de personnes âgées qui ont un besoin urgent de traitement. Les médecins, des volontaires de Hongrie, travaillent jusqu’à l’épuisement pour veiller à ce que ceux qui ont besoin d’aide en reçoive effectivement.

En Europe, beaucoup d’organisations membre de Caritas sont petites et ont des ressources limitées, tant humaines que financières. Cependant, la force de Caritas réside dans sa présence partout au niveau de la base, et en tant que famille mondiale de membres, nous sommes prêts à fournir le soutien nécessaire à nos frères et sœurs quand une urgence se déclare.

Travaillant conjointement et avec l’appui de nos partenaires et donateurs, nous pouvons mobiliser des ressources rapidement. La réponse de Caritas Internationalis comprend le fait de recueillir des fonds pour fournir les premiers secours, la nourriture, les habits et les chaussures en cas de météo peu clémente. Mais elle comprend aussi la fourniture d’un appui technique et de personnel pour venir en aide aux plus petites organisations Caritas qui sont exposées à des demandes ou des charges de travail surdimensionnées.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.