Une bouée de sauvetage lancée au Darfour

Caritas et l’Alliance ACT ont lancé un appel de 3 millions de dollars (soit 2,8 millions d’euros) pour renforcer leur réponse humanitaire en 2016 dans la région du Darfour au Soudan. Selon les données des Nations Unies, on estime à 2,5 millions le nombre de personnes déplacées dans la région du Darfour et à 4,4 millions le nombre de personnes qui ont eu besoin d’une aide humanitaire en 2015.

Ce programme conjoint vise à atteindre plus de 260 000 personnes vulnérables, en sauvant des vies, mais aussi en incitant les communautés à travailler ensemble pour aider les plus affectés, comme les femmes enceintes, les jeunes mères ou les enfants en bas âge.

Plusieurs groupes interagissent et nouent des liens d’amitié lors des programmes de formation, comme celle financée par Caritas et l’Alliance ACT. Photo d’Annie Bungerouth/ACT-Caritas.

Plusieurs groupes interagissent et nouent des liens d’amitié lors des programmes de formation, comme celle financée par Caritas et l’Alliance ACT. Photo d’Annie Bungerouth/ACT-Caritas.

John Birchenough, le directeur du programme d’urgence au Soudan de CAFOD (Caritas Angleterre et Pays de Galles) affirme : « le Darfour est l’une des urgences cachées du monde, et le travail de Caritas et de l’Alliance ACT pour aider les familles vulnérables à recevoir l’eau potable, des installations sanitaires et à gagner leur vie est comme une bouée de sauvetage lancée aux personnes affectées par cette crise qui persiste. Cette région peut représenter un environnement difficile dans lequel travailler, mais nous constatons également des progrès qui naissent d’initiatives, comme l’utilisation plus fréquente des pompes à eau fonctionnant à l’énergie solaire. Nous espérons que les efforts de toutes ces personnes de bonne volonté qui œuvrent au rétablissement d’une paix juste au Darfour se couronneront de succès. »

Selon les rapports, au cours de l’année 2015, plus de 240 000 personnes ont été déplacées dans la région et des conflits ont éclaté de nouveau en janvier 2016. Ces troubles causent également des problèmes de sécurité pour aider les nombreuses personnes en difficulté. La situation se complique de plus en plus en raison de ces difficultés logistiques qui s’accentuent.

Les besoins des personnes déplacées ou affectées par le conflit sont grands et variés. Elles ont aussi bien des besoins de base comme de l’eau, des abris et l’accès aux installations sanitaires que des besoins plus permanents comme l’éducation, la formation et la restauration des moyens de subsistance.

D’autres initiatives seront menées comme des plans d’action pour les communautés en développement, pour faire face aux éventuelles urgences humanitaires, ou bien des offres de formations et d’outils pour aider la population à cultiver la terre et à relancer la production alimentaire.

L’Appel pour le programme 2016 au Darfour est le 13e appel annuel depuis le début de la collaboration entre Caritas et l’Alliance ACT, qui a démarré en 2004.

Pour plus d’informations, merci de contacter Michelle Hough au +39 06 69 879 712/+ 393 342 344 ou sur son adresse hough@caritas.va.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.