Caritas promeut un manuel pour éradiquer l’extrême pauvreté

Par Floriana Polito, Caritas Internationalis

Dans sa lettre encyclique Laudato Si, le Pape François a écrit : « Les pays pauvres doivent avoir comme priorité l’éradication de la misère et le développement social de leurs habitants ».

Caritas travaille sur la pauvreté sous ses diverses formes dans le monde entier, non seulement en apportant du matériel, et surtout une aide spirituelle, mais également en plaidant pour un changement des systèmes injustes qui laissent les pauvres dans la pauvreté.

Franciscans International et ATD Quart Monde ont élaboré un document intitulé « Faire des droits de l’homme une réalité pour les personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté : manuel pour la mise en œuvre des Principes directeurs des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme », soutenu par Caritas Internationalis, qui encouragera son utilisation au sein de ses organisations membres pour éradiquer l’extrême pauvreté à tous les niveaux.

Le manuel traduit le langage juridique des Principes directeurs des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme et les rend plus accessibles pour toucher un public plus large afin que ces directives politiques mondiales atteignent les personnes sur le terrain et donnent aux personnes les outils pratiques pour revendiquer et faire valoir leurs droits de l’homme (droit à un logement convenable, à une alimentation adéquate, à une éducation de qualité, à l’accès aux soins de santé et aux services juridiques, etc.). Le manuel peut être utilisé par les travailleurs sociaux, les enseignants, les conseillers juridiques, les institutions religieuses, les décideurs politiques ou quiconque travaillant avec des personnes vivant dans la pauvreté. Il vise à garantir que les politiques publiques atteignent les groupes les plus vulnérables et marginalisés de la société.

Dans la préface du document de 2012, il est écrit : « Dans un monde caractérisé par un niveau sans précédent de développement économique, de moyens technologiques et de ressources financières, le fait que des millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté suscite une profonde indignation morale. Les présents principes directeurs se fondent sur l’idée que l’éradication de l’extrême pauvreté n’est pas seulement un devoir moral, mais aussi une obligation juridique en vertu du droit international des droits de l’homme en vigueur. »

En décembre 2015, le Secrétaire général de Caritas, Michel Roy, a assisté au lancement du Manuel sur l’extrême pauvreté au Bureau de presse du Saint-Siège, aux côtés de l’Evêque Bernardo Johannes Bahlmann, O.F.M, du Père Michael A. Perry, O.F.M., ministre général de l’Ordre Franciscain des Frères Mineurs, de Francesca Restifo, directrice du Plaidoyer international de Franciscans International (FI), et de Jean Tonglet, délégué d’ATD Quart Monde en Italie et auprès du Saint-Siège.

Lors de la présentation, Michel Roy s’est exprimé sur l’approche de Caritas à l’égard de la pauvreté : « La miséricorde ne peut pas être considérée comme une approche faible à l’égard des droits. Les deux sont liés. Les droits sans amour seraient très secs et ne pourraient pas contribuer à la construction de l’humanité dans toutes ses dimensions. L’amour sans justice serait généreux bien sûr, mais il n’induirait pas les changements nécessaires. »

Le langage employé dans le manuel a été simplifié par rapport au texte original des principes directeurs et il offre des actions concrètes pour que les personnes en situation d’extrême pauvreté bénéficient davantage de leurs droits, aussi bien économiques, sociaux, culturels, civils ou politiques. À nos yeux, ce manuel représente un outil pratique pour les travailleurs sociaux de Caritas qui sont en contact avec les autorités nationales ou locales pour garantir l’inclusion et la participation réelle des personnes en situation de pauvreté dans les processus décisionnels.

Le manuel adopte une approche fondée sur les droits et vise à donner les moyens d’agir aux personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté. Les personnes en situation de pauvreté ne connaissent pas leurs droits ou le moyen d’en bénéficier à cause d’un manque d’information, d’une absence de contacts avec les bonnes personnes, d’une mauvaise éducation ou simplement de la difficulté d’accès à internet.

Les Principes directeurs guident les travailleurs sociaux sur la façon de mieux comprendre les conséquences de l’extrême pauvreté sur le plan des droits de l’homme des personnes qui vivent dans ces conditions. En proposant des actions concrètes pour que les personnes revendiquent leurs droits et en les encourageant à être les agents actifs de leur propre changement, les bases sont jetées pour mener une action collective pour changer les structures injustes.

Les organisations membres Caritas auront la possibilité d’assister à des ateliers organisés par Franciscans International/ATD Quart Monde dans plusieurs régions du monde. Le premier aura lieu au Sénégal du 1er au 4 mars.

Le manuel peut être consulté en espagnol, français et anglais ici 

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.