Le Carême 2016: en traversant le désert avec Caritas

Michel Roy, secrétaire général de Caritas Internationalis

Si je devais entreprendre un long voyage seul dans le désert, je ferais en sorte d’emporter de l’eau, de la nourriture, des vêtements pour me protéger du soleil, des médicaments et une tente. Mais je trouverais également important d’avoir un compagnon de voyage car pendant un périple difficile, avoir quelqu’un à ses côtés facilite toujours les choses.

Le Carême approchant, vous êtes probablement vous aussi sur le point de partir pour votre « traversée du désert ». Le Carême est un moment propice à la compréhension et à l’exploration de soi, un temps où chacun fait son sac et met uniquement ce qu’il y a d’essentiel dans sa vie. C’est aussi un temps de transformation de nos cœurs et de préparation au grand moment de joie et de renaissance qu’est Pâques.

 Un réfugié malien prend du charbon à la tente où il reste avec sa famille. Photo par Simone Stefanelli / Caritas


Un réfugié malien prend du charbon à la tente où il reste avec sa famille. Photo par Simone Stefanelli / Caritas

Caritas aide des millions de personnes dans le monde entier, qui traversent des déserts qui n’en finissent pas. Elles fuient la guerre, vivent dans la pauvreté, sont malades ou ont été emprisonnées. Elles ont été obligées de se concentrer sur l’essentiel dans leurs vies, puisque c’est tout ce qui leur restait. Caritas ne leur apporte pas seulement une aide matérielle, mais aussi de l’amour et de la compagnie tout au long de leurs traversées.

Dans son message pour le Carême cette année, le Pape nous invite tous à nous rendre dans le désert, pour accomplir une mission de miséricorde. « C’est à chaque fois un miracle que la miséricorde divine puisse se répandre dans la vie de chacun de nous, en nous incitant à l’amour du prochain et en suscitant ce que la tradition de l’Église nomme les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles », déclare le Saint-Père.

« Elles nous rappellent que notre foi se traduit par des actes concrets et quotidiens, destinés à aider notre prochain corporellement et spirituellement, et sur lesquels nous serons jugés : le nourrir, le visiter, le réconforter, l’éduquer. C’est pourquoi j’ai souhaité que “le peuple chrétien réfléchisse durant le Jubilé sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Ce sera une façon de réveiller notre conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté, et de pénétrer toujours davantage le cœur de l’Évangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde divine”. »

Dans son message, le Pape François nous rappelle que ceux qui pensent être riches mais qui n’ont pas de compassion et refusent d’ouvrir leurs cœurs à ceux moins fortunés « sont en réalité les plus pauvres des pauvres ».

En lançant l’Année Sainte de la Miséricorde fin 2015, le Pape François nous a tous invités à entreprendre un voyage. La première étape de cette « expédition » est notre propre cœur. C’est là précisément que nous apprenons à avoir pitié de nous-mêmes, à chercher le pardon et à reconsolider notre relation avec Dieu. Le Pape François nous invite donc tous à nous rendre dans les rues, où nous sommes appelés à accomplir des œuvres de miséricorde spirituelles et corporelles pour aider les vulnérables dans leurs traversées du désert de ce monde. C’est par ces œuvres de miséricorde que « nous pouvons rendre visibles les signes de la présence et de la proximité de Dieu ».

En cette Année sainte, vous êtes les bienvenus pour rejoindre Caritas dans sa mission de miséricorde.

Si vous désirez faire un don de Carême pour soutenir notre travail, vous pouvez le faire ici.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.