Un quart des soudanais du sud face a la faim

The South Sudan conflict has put 3 million children at risk of malnutrition & disease. Credit: Caritas Austria

Environ 2,8 millions de personnes, soit le quart de la population, ont besoin d’aide. Credit: Caritas Austria

Des millions de personnes ont désespérément besoin d’aide au Soudan du Sud, alors que le pays doit faire face à la plus grave crise alimentaire depuis son accès à l’indépendance en 2011. Le personnel de Caritas estime qu’à défaut d’un accroissement de l’ intervention humanitaire, le risque sanitaire devrait s’intensifier pour les femmes, les enfants et les personnes âgées.

Plus de 40.000 personnes sont menacées par la famine dans l’Etat d’Unity à la veille du mois de mai, au pic de la saison de soudure entre deux récoltes. Environ 2,8 millions de personnes, soit le quart de la population, ont besoin d’aide.

Le Père Jean Waweru est le directeur du bureau local de Caritas à Rumbeck, une des zones du pays les plus durement touchées. “Vous pouvez voir les os des enfants saillant à travers leur peau, ils sont squelettiques en raison du manque de nourriture. Il souffrent terriblement”, a-t-il dit. “L’année dernière le conflit le long de la frontière dans la région du Haut-Nil a entraîné la destruction du bétail et des récoltes, et les gens ont dû s’enfuir pour avoir la vie sauve”.

Les combats dans différentes zones et l’aggravation de la crise économique  ont eu des effets dévastateurs sur la capacité des communautés à s’autoalimenter. Un nombre croissant de personnes  souffrent de plus en plus de sérieux problèmes de santé et de malnutrition.

Gabriel Yai, directeur de Caritas Soudan du Sud, a dit: “En plein 21ème siècle des gens n’ont rien à manger, ils n’ont pas les moyens pour acheter de la nourriture et ils meurent de faim. Comment  pouvons-nous rester indifférents et les laisser au bord de la route?

“La plupart de ces gens, qu’ils soient agriculteurs ou éleveurs, n’ont pas les moyens de gagner leur vie. Il dépendent d’un improbable travail dans la ville de Juba ou dans les villages, et sont totalement dépendants de l’aide alimentaire.”

Caritas a lancé en début d’année un appel d’urgence  de levée de fonds, en vue d’aider environ 35.000 personnes qui souffrent de la faim et de l’instabilité provoquée par la guerre civile.

Les programmes d’urgence couvrent Juba, Rumbeck, Tambura-Yambio, Yei et Malakal. Ils comprennent la construction de forages dans les secteurs qui souffrent de pénurie d’eau; la distribution de graines et d’outils agricoles; la promotion de la santé et de l’hygiène et l’apport de médicaments. Un certain nombre d’organisations Caritas ont mis en place des programmes permanents.

Outre le programme d’urgence mis en place cette année, un certain nombre d’organisations membres de Caritas – y compris CAFOD, Trocaire, Caritas Suisse, Cordaid et CRS – assurent un soutien important à l’Eglise et à d’autres programmes de leurs partenaires au Soudan du Sud, en fournissant  aux personnes des abris, de la nourriture et un plus large accès à l’enseignement, à la formation et à la santé.

Caritas s’emploie également à améliorer l’unité dans les zones touchées par la guerre, en proposant des programmes de renforcement de la paix et de résolution des conflits, en radiodiffusant des messages de paix sur les ondes locales, en  organisant des activités sportives et de loisirs  et des visites d’échanges entre les personnes déplacées et celles qui vivent à proximité des camps où elles se trouvent.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.