Le développement durable et l’avenir du travail

Caritas Internationalis, le Conseil pontifical Justice et Paix et l’Organisation internationale du Travail ont renforcé leurs liens pour promouvoir le travail décent à l’occasion d’un séminaire qui s’est tenu à Rome du 2 au 6 mai.

Les trois organisations avaient invité des participants impliqués dans les questions du travail à différents niveaux (local, national et international) pour débattre sur le « développement durable et l’avenir du travail dans le contexte du jubilé de la miséricorde ». Parmi les participants se trouvaient des représentants des équipes locales d’organisations catholiques et d’autres religions, des syndicats, des associations d’employeurs et d’autres groupes impliqués dans la promotion du travail décent.

« Au cœur du séminaire et de notre travail ensemble régnait la conviction selon laquelle les personnes, aussi bien les travailleurs, que leurs familles ou leurs communautés, devraient être mises au centre des politiques de développement durable au moment où nous programmons l’avenir de la communauté mondiale », s’est exprimé Mgr Robert Vitillo, responsable du Bureau de Caritas Internationalis à Genève.

Les travailleurs migrants du Bangladesh en Egypte. Photo de Jason Belanger / Catholic Relief Services (CRS) Égypte

Les travailleurs migrants du Bangladesh en Egypte. Photo de Jason Belanger / Catholic Relief Services (CRS) Égypte

Dans sa lettre encyclique Laudato Si, le Pape François a dit : « Le travail est une nécessité, il fait partie du sens de la vie sur cette terre, chemin de maturation, de développement humain et de réalisation personnelle. »

Les défis qui se posent aux travailleurs dans beaucoup de pays sont immenses et profondément enracinés. Parmi ces défis, citons le travail des enfants, le travail forcé, la traite et d’autres formes d’esclavage moderne, la discrimination, le chômage, l’absence de reconnaissance des droits ou de mécanismes de protection sociale pour les enfants, les malades, les handicapés, les chômeurs ou les personnes âgées.

Dans son discours d’ouverture de la conférence, le Président du Conseil pontifical Justice et Paix, le Cardinal Peter Turkson, a rappelé aux participants l’engagement de l’Église catholique envers la justice sociale dans le monde du travail, leur disant que le Bienheureux Pape Paul VI avait créé le Conseil pontifical 50 ans auparavant « pour inciter la communauté catholique à améliorer le développement dans les régions démunies et la justice sociale entre les nations ».

Le Cardinal Turkson a répété l’appel du Pape François en faveur d’une approche intégrée et à multiples facettes à l’égard des problèmes mondiaux causant la pauvreté et l’injustice. L’approche appelle les gouvernements, les organisations, le monde des entreprises et bien d’autres acteurs mondiaux à travailler ensemble à la recherche de solutions.

Le Cardinal Turkson a cité Laudato Si’ pour dire que « le travail décent et durable est fondamental pour sauvegarder notre maison commune. Le travail prend sa véritable essence lorsqu’il est décent et durable pour les travailleurs, les employeurs, les gouvernements, les communautés et l’environnement. Ce travail-là permet de développer et d’exprimer la dignité de chaque individu et participe à l’œuvre créatrice de Dieu ».

Le directeur général de l’OIT, Guy Ryder, a commenté la déclaration : « Le contexte actuel, l’adoption du programme pour le développement d’ici 2030 et le vrai défi du travail décent omniprésent dans le programme font qu’une opportunité extraordinaire s’offre à nous aujourd’hui pour aller de l’avant avec les valeurs et les objectifs que nous partageons. Vous pouvez compter sur l’OIT pour s’investir pleinement à ce sujet ».

Les participants au séminaire se sont engagés eux-mêmes et leurs organisations à poursuivre la promotion de l’échange et du dialogue entre les organisations impliquées dans le monde du travail, pour renforcer leur engagement avec d’autres structures et communautés religieuses et dans un dialogue social entre et parmi les personnes des pays du Sud et du Nord.

Le Pape François a témoigné son soutien au séminaire dans son allocution devant la foule réunie sur la Place Saint-Pierre le 1er mai : «  Je souhaite que l’événement puisse sensibiliser les autorités, les institutions politiques et économiques et la société civile, afin que l’on promeuve un modèle de développement qui tienne compte de la dignité humaine, dans le plein respect des normes sur le travail et sur l’environnement ».

Pour plus d’informations, merci de contacter Michelle Hough au +39 06 69 879 712/+ 393 342 344 ou sur son adresse hough@caritas.va.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.