Caritas Cracovie prépare la Journée Mondiale de la Jeunesse

Par Bogdan Kordula, directeur de la Caritas de l’Archidiocese de Cracovie

Cracovie est appelée la ville de saint Jean-Paul II. De son nom de naissance Karol Wojtyła, il a vécu la plus grande partie de sa vie à Cracovie et, devenu pape il a lancé un appel urgent aux jeunes: « Vous êtes le futur du monde, vous êtes l’espérance de l’Eglise. Vous êtes mon espérance ». Il a été aussi l’initiateur et le fondateur de la Journée Mondiale de la Jeunesse. Le 13 avril 2014, le pape François, lors de la messe des Rameaux, l’a nommé saint patron des JMJ.

Cette ville est aussi appelée la ville de misericorde. C’est ici que la sainte sœur Faustine, nommée souvent la sécretaire de la Misericorde Divine (1905-1938) est morte dans un cloitre à Cracovie – Łagiewniki. Jean Paul II a canonisé la soeur Faustine et a fait beaucoup d’efforts pour faire connaitre son message de Misericorde Divine.

Un autre mot tres important pour les Polonais c’est la solidarité – un mot qui a aidé la Pologne et les autres pays de l’est de l’Europe de redevenir libres. Pourtant, il faut expliquer aux gens que « la solidarité » est un autre nom de ce qui veut dire « la misericorde ». Tout cela permet de comprendre pourquoi le JMJ à Cracovie est si important pour la Caritas de Cracovie.

Caritas Cracovie est responsable d’une partie de preparation des repas pour les pelerins. Les benevoles de Caritas vont aider les handicapes dans leur secteur.

Caritas Cracovie prépare la Journée Mondiale de la Jeunesse

Les étudiants bénévoles de Caritas Cracovie aider à organiser les vacances pour les enfants des familles démunies. Photo par Caritas Cracovie

Nous avons aussi un projet – surprise qui a pour but de faire un cadeau au pape Francois.

Pendant la veillée de priere avant la Fête de la Miséricorde Divine, le 2 avril, le pape Francois a dit :

Qu’il serait beau que comme souvenir, disons, comme un « monument » de cette Année de la Miséricorde, il y ait dans chaque diocèse une œuvre, sous la forme d’une structure, de miséricorde : un hôpital, une maison pour les personnes âgées, pour les enfants abandonnés, une école là où il n’y en a pas, une maison pour récupérer les toxicomanes…

Nous sommes en train de construire un oeuvre pareil et en plus, nous voulons lancer avant JMJ 2016 une action de crowdfunding pour que chacun puisse y contribuer. Pour dire un peu de plus : nous voulons entre autres offrir au pape une clinique mobile fondée par les jeunes qui pourrait servir les réfugiés de la guerre civile syrienne.

Plusieurs jeunes font partie des « Caritas scolaires ». Ce sont les groupes qui ont pour but enseigner les jeunes à regarder autour d’eux, à voir les autres qui ont besoin d’aide et à agir activement pour changer cette situation. Je connais les groupes qui, par exemple, rendent visites aux enfants dans l’hopital ou aux personnes agées dans les maisons de retraite, qui aident aux autres enfants d’apprendre ce qui est difficile pour eux, qui font les kermesses a l’école pour y vendre les gateaux qu’ils ont preparés et qui, avec de l’argent gagné achetent des choses dont ont besoin leur amis d’une école en Afrique. Les étudiants – bénévoles nous aident d’organiser les vacances pour les enfants des familles démunies. Les lycéens et les étudiant effectuent les quêtes que nous organisons dans les supermarchées et les magasins p. ex. avant les fêtes et les vacances pour pouvoir préparer les colis avec de la nourriture pour des familles defavorisees.

La miséricorde c’est le mot-clé pour faire revivre l’Europe où les gens se sentent seuls, l’Europe divisé, où les gens ont peur les uns des autres. Si l’on regarde le texte entier des Béatitudes, on y retrouve une manière de vivre, une manière d’agir et en plus une manière d’etre heureux. En plus, si nous nous sentons aimés sans limites par Dieu, nous nous sentons poussés à aimer les prochains.

La solidarité trouve un solide fondement en Dieu. Il n’y a pas d’amour de Dieu sans amour de l’autre. Et la miséricorde de Dieu nous invite à agir.

Nous pouvons offrire une manière de vivre : se sentir aimé, regarder autour de soi pour voir les gens autour de nous qui ont besoin d’aide et être actif, agir activement pour les aider, pour partager notre amour et notre espérance. Ce que saint Jean Paul II appelait « plutot «être plus» qu’«avoir plus».

D’un coté Jesus montre sa misericorde à soeur Faustine, d’autre part Il lui dit : tu dois exercer la misericorde toujours et partout. Le dimanche de la Miséricorde, institué par le pape Jean-Paul II, est un temps fort pour redécouvrir et accueillir l’immense amour de Dieu. C’est donc une invitation à faire confiance en Dieu, et en même temps une invitation à agir pour plus de solidarité dans le monde. Il faut se souvenir des deux cotés de la meme réalité : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. » Mt 5, 7.

Caritas Internationalis

Président : le Cardinal Luis Antonio Tagle
Secrétaire Général : Michel Roy

Caritas Internationalis
Palazzo San Calisto
Cité du Vatican
V-00120

Téléphone : + 39 06 698 797 99
Fax : + 39 06 698 872 37
Adresse e-mail : caritas.internationalis@caritas.va

Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h00.

Si vous avez besoin de contacter un membre du personnel en-dehors des heures de bureau pour une urgence humanitaire, veuillez appeler le + 39 334 359 0700 ou envoyer un courriel à emergencies@caritas.va