Appel international urgent à la protection des migrants et des réfugiés

Caritas Turkey provides legal advice to refugees and migrants. Credit: Patrick Nicholson/Caritas

65 millions des personnes contraintes de se déplacer dans le monde Credit: Patrick Nicholson/Caritas

Caritas Internationalis et Jesuit Refugee Services (JRS) en appellent à un changement concret dans le système des Nations Unies et à un engagement partagé de tous les états et parties prenantes publiques et privées à garantir la protection des migrants et des réfugiés.

Dans une déclaration en vue du tout premier sommet de l’ONU sur les migrants et les réfugiés à New York, les deux réseaux mondiaux ont souligné que la priorité doit être mise sur ceux qui fuient le mal, en particulier les femmes et les enfants. Cela signifie en particulier que toute réponse aux besoins des migrants et des réfugiés doit se faire dans le plein respect du droit international des réfugiés et des droits de l’homme.

Michel Roy, le Secrétaire général de Caritas Internationalis, a dit : « Le défi de la crise de solidarité dans la réponse aux grands mouvements de migrants et de réfugiés est immense, et la communauté internationale peine à trouver une solution adéquate pour le long terme. Mais ce défi représente aussi une occasion unique de revoir le système humanitaire en tant que tel et d’imaginer un nouveau plan pour une réponse internationale plus efficace. »

La guerre, l’inégalité, la pauvreté, le changement climatique et la persécution ont fait fuir de chez eux plus de personnes que jamais depuis la fondation de l’ONU, avec à ce jour 65 millions des personnes contraintes de se déplacer dans le monde. Ce chiffre se répartit en plus de 21 millions de réfugiés, trois millions de requérants d’asile, et plus de 40 millions de déplacés internes. Cela fait tout simplement de la migration l’un des principaux défis de notre temps. Beaucoup de personnes sont exploitées et les formes d’exploitation existantes sont de plus en plus variées.

Tous les états membres de l’ONU doivent exprimer leur clair engagement à protéger et sauvegarder les droits des personnes déplacées et ces nations doivent rapidement appliquer ces engagements à travers la mise en œuvre de politiques nationales. Des politiques migratoires sûres et responsables, concordées dans le cadre des Objectifs du développement durable (ODD), doivent faire que la migration deviennent non plus une nécessité, mais un choix.

Les états doivent répondre aux besoins à long terme des migrants et des réfugiés vivant principalement hors des camps en encourageant des moyens de subsistance durables à travers les formations professionnelles et l’emploi, mais aussi répondre aux besoins de base en fournissant des services sociaux. Au niveau local et international, la lutte contre

la traite humaine est un priorité tant dans les programmes d’urgence que pour l’action sur le long terme.

Contact presse et média

Nikki Gamer nikki.gamer@crs.org 00 1 978 884 0003
Michelle Hough hough@caritas.va  0039 06 6987 9752/00 39 334 2344 136

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.