Caritas défend « Une maison commune où tout le monde puisse vivre décemment »

Caritas Internationalis dit que la législation des droits de l’homme devrait être prise en compte dans la future planification des villes et du logement.

Les membres du réseau mondial se retrouveront à Quito, en Équateur, à l’occasion du sommet mondial de l’ONU Habitat III, la semaine prochaine. Dans un événement parallèle le 17 octobre, Caritas dirigera la discussion : « Une maison commune où tout le monde puisse vivre dignement ».

Caritas soutient la position que les droits de l’homme concernant les villes et le logement adéquat devraient être au centre du Nouvel agenda urbain. C’est ce que soutiendra le document final du sommet Habitat III. Cela aidera à établir des normes mondiales pour un développement urbain durable pour ces vingt prochaines années. C’est aussi une occasion de repenser notre façon de construire, gérer et vivre les villes.

Photo by Isabel Corthier/Caritas Belgium International/Caritas Switzerland

Photo par Isabel Corthier/Caritas Belgique International/Caritas Suisse

Michel Roy, le secrétaire général de Caritas Internationalis, dit : « Une approche axée sur les droits de l’homme est vitale pour repenser les villes et le logement. Cela signifie avoir une approche globale qui promeuve la justice sociale et le développement humain intégral, et cela veut aussi dire que tous les citoyens peuvent jouir de droits égaux. »

Se basant sur un des Objectifs du développement durable, qui dit que personne ne devrait être laissé à la traine, l’événement parallèle de Caritas analysera différentes propositions liées à la fourniture d’un logement adéquat à tout le monde. Il sera centré sur la construction d’espaces publics pour une vie décente et la promotion de villes inclusives, justes et équitables pour tous.

L’événement parallèle du 17 octobre se déroulera à la Maison de la culture équatorienne Benjamín Carrión, à Quito. Il est organisé par Caritas Internationalis, avec l’appui de Caritas Équateur et de Caritas Espagne. Cet événement sera inauguré par Mgr Bernardito C. Auza, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à New York et auprès de l’Organisation des États américains, et aura pour modérateur Joan Uribe, de la FEANTSA. Les orateurs sont Leilani Farha, rapporteuse spéciale de l’ONU pour le logement adéquat ; Mauricio López, secrétaire exécutif de Caritas Équateur ; et Sonia Olea Ferreras, une experte de Caritas Espagne et de Caritas Internationalis.

Lire l’article de prise de position de Caritas pour Habitat III

Contact presse de Caritas :
Sonia Olea Ferreras, 0034 91 444 10 08, solea.ssgg@caritas.es
Michelle Hough, 0039 06 6987 9752/00 39 334 2344 136, hough@caritas.va
Maria Paula Ortega, mortega@caritasecuador.org
Ángel Arriví, aarrivi.ssgg@caritas.es