Encore plus de violence en Ukraine orientale, des milliers de personnes sans eau ni électricité.

Caritas craint une crise humanitaire dans l’est de l’Ukraine, après la recrudescence du conflit entre les forces gouvernementales et les séparatistes soutenus par la Russie.

Les combats dans la ville d’Avdiivka, sur la ligne de front, ont provoqué des coupures d’eau et d’électricité à plus de 25 000 habitants alors que les températures sont tombées jusqu’à -17°C. Caritas Ukraine a distribué des packs alimentaires d’urgence à 1000 ménages, contenant assez de provisions pour deux à trois semaines, et distribuera 1000 autres packs, ainsi qu’une aide en espèces.2

Caritas Ukraine a déployé une équipe d’urgence à Avdiivka qui a subi de lourds bombardements. Photo de Caritas Ukraine.

Caritas Ukraine a déployé une équipe d’urgence à Avdiivka qui a subi de lourds bombardements. Photo de Caritas Ukraine.

« Ici, les gens ont très peur », nous dit Hryhoriy Seleshchuk, Directeur des Projets Humanitaires à Caritas Ukraine. « Ils ont peur quand il y a un bombardement et encore plus peur quand il n’y en a pas, parce qu’ils ne savent pas ce qui se passe, ce qui arrivera ensuite ni comment ils vont survivre. »

Caritas Ukraine a déployé une équipe d’urgence de cinq personnes à Avdiivka et a regroupé les ressources de Caritas Mariupol, Caritas Kramatorsk et Caritas Zaporizhya pour établir des équipes de roulement qui offrent une attention médicale, psychologique et sociale. Ils ont distribué des sacs de couchage, des trousses d’urgence médicale, du fioul et des bougies, et s’approvisionnent en vêtements chauds.

Caritas Ukraine est aussi en veille pour aider les fonctionnaires de l’administration locale à mener un plan d’évacuation, dans le cas où les conditions se détérioreraient encore plus.

« Cependant, beaucoup de gens sont réticents à abandonner leurs maisons », ajoute  Hryhoriy Seleshchuk de Caritas Ukraine. « Ils disent qu’ils se sentent plus en sécurité dans leurs caves que nulle part ailleurs, étant donné qu’ils savent que 19 personnes ont été tuées par les bombardements de ces derniers jours. D’autres connaissent aussi des gens qui ont déménagé lors de combats précédents et qui ont perdu leur travail. La situation est très difficile. J’ai discuté avec une dame très âgée qui était très, très angoissée par la crainte que personne ne vienne l’aider. »

Plus d’un tiers de la population d’Avdiivka sont des retraités qui ont besoin d’un soutien accru de la part de Caritas. Deux mille autres sont des enfants et la ville a un nombre d’orphelins et de personnes handicapées plus élevé que la moyenne. Caritas travaille en coopération avec d’autres organisations humanitaires pour apporter toute l’aide possible.

Les priorités sont la nourriture, le chauffage et l’eau, qui vient d’être rétablie à peine deux heures par jour. Les autorités locales travaillent au rétablissement de l’électricité pour le chauffage en cet hiver glacial mais certaines personnes ont eu recours à l’abattage d’arbres pour se chauffer au bois.

Presque 10 000 personnes ont trouvé la mort dans le conflit en Ukraine qui a commencé en 2014 quand la Russie a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée tandis que les rebelles prorusses lançaient une insurrection dans l’est du pays.

Autant le gouvernement que les forces rebelles affirment que c’est la partie adverse qui est responsable de la rupture récente du cessez-le-feu. Des systèmes d’armes imprécises ont été utilisés, faisant pleuvoir des tirs de roquettes sur de vastes zones habitées par des civils.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.