Le Pape François fait un don à Caritas pour le Soudan du Sud

south-sudan-2017-jeffrey-riimenze-idps-164a

Se préparant à planter du maïs, Jos Mitchell bêche le terrain autour de l’abri de sa famille, dans un camp de plus de 5000 personnes déplacées, à Riimenze, au Soudan du Sud, dans l’État de Gbudwe qui avant était l’Équatoria-Occidental. Deux groupes catholiques, Caritas Autriche et Solidarity with South Sudan, jouent un rôle clé en assurant alimentation, logement et eau potable aux familles déplacées. Photo de Paul Jeffrey/Caritas

Le Vatican a annoncé une donation du Pape François à Caritas, pour son travail au Soudan du Sud avec le soutien de deux autres groupes catholiques qui travaillent dans le pays.

Même si le Soudan du Sud en a été déclaré épargné, presque 2 millions de personnes sont au bord de la famine et l’on estime que 6 millions de gens seront confrontés à une extrême insécurité alimentaire dans les semaines à venir, selon les rapports du gouvernement et des Nations Unies.

La Somalie, l’Éthiopie, le Kenya et l’Ouganda sont tous touchés par la crise alimentaire dans la région, tandis que le Yémen et le Nigeria feront face à la famine si des mesures urgentes ne sont pas prises. La sécheresse, l’effondrement de l’économie et le conflit sont les causes de la faim au Soudan du Sud.

« Caritas nous a donné des semences et des outil, ce qui me rend optimiste : dans les jours à venir, je n’aurai pas à survivre grâce aux pommes de terre sauvages (très dures, elles mettent deux jours à cuire) ; au lieu de cela, je vais récolter du maïs, du sorgho, de l’arachide et du gombo », nous dit, à Torit, une très jeune mère qui a bénéficié d’un programme de distribution de Caritas.

Lors de la conférence de presse au Vatican, mercredi, le Cardinal Peter Turkson, Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral, a déclaré que le Pape François « sent le besoin criant de sensibiliser la communauté internationale à ce drame silencieux » et appelle à des efforts accrus et renouvelés pour parvenir à une solution pacifique au conflit.

« Le Saint-Père n’oublie pas les nombreuses victimes anonymes et silencieuses de ce conflit sanglant et inhumain ni toutes les personnes contraintes de fuir leur pays natal du fait de la maltraitance, de l’injustice et de la guerre. »
Michel Roy, Secrétaire général de Caritas Internationalis a souligné que le Pape François signalait ainsi qu’il restait beaucoup à faire pour en terminer avec la souffrance au Soudan du Sud. « Le monde doit suivre l’exemple du Pape François et ne pas abandonner le Soudan du Sud », a-t-il dit.

Le Secrétaire général de Caritas Internationalis a déclaré qu’il y a un grand besoin de renfort et de soutien humanitaires. L’ONU n’a actuellement reçu que la moitié des fonds qu’elle nécessite pour son plan d’intervention.

Le Pape François offre 460 000 € (plus de 500 000 $) pour aider le Soudan du Sud, qui couvrent trois projets :

  • Le soutien de deux hôpitaux gérés par les Sœurs Comboniennes à Wau et Tombura-Yambio.
  • Le soutien à Caritas pour acheter des semences et des outils pour 2250 familles de Tombura-Yambio, Yei, Torit, Malakal et Djouba.
  • Le soutien à Solidarity with South Sudan comprenant une formation pour enseignants, infirmières, sages-femmes, intervenants agricoles et chefs communautaires à Yambio.

Au Soudan du Sud, Caritas finance déjà 70 projets d’aide destinés à 480 000 bénéficiaires. Plus de 12 millions de dollars américains, ou 42 pour cent des fonds apportés par Caritas et ses agences, sont dédiés aux programmes d’aide d’urgence.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.