Célébration de la première Journée mondiale des pauvres

« Je croyais ne plus avoir de vie. Je croyais que c’était fini. Parce que j’arpentais les rues. » – John

« J’étais totalement indigente, sale et abattue. Je me sentais perdue et prise au piège dans ce style de vie. » – Louise

Il y a tant d’histoires comme ça, de pauvreté et de désespoir. Le pape François croit pour sa part qu’il est temps d’écouter la voix des personnes pauvres et marginalisées et de les accueillir dans l’Église.

« Les pauvres ne sont pas un problème », dit le Pape. « Ils sont une ressource où il faut puiser pour accueillir et vivre l’essence de l’Évangile. »

Le projet de creusement d’étangs et de traitement des eaux Caritas Suisse en Éthiopie. Photo de Joshua Smith / Caritas Suisse

Le Pape exhorte les communautés catholiques du monde entier à atteindre les nécessiteux à l’occasion de la toute première Journée mondiale des pauvres, le 19 novembre 2017. En cette journée, il est demandé aux catholiques de prier pour ceux et celles qui souffrent de la pauvreté, d’y réfléchir et de passer à l’action.

« Nous sommes appelés, par conséquent, à tendre la main aux pauvres, à les rencontrer, à les regarder dans les yeux, à les embrasser, pour leur faire sentir la chaleur de l’amour qui rompt le cercle de la solitude », dit encore le souverain pontife.

Le pape François a annoncé son intention durant l’Année de la miséricorde 2016, et la Journée mondiale des pauvres sera célébrée chaque année le 33e dimanche du calendrier liturgique de l’Église.

« N’aimons pas en paroles, mais par des actes », voilà le thème de cette Journée mondiale des pauvres en 2017. Caritas Internationalis encourage fortement ses membres à réfléchir au message critique du Pape pour la Journée mondiale des pauvres.

Michel Roy, le Secrétaire Général de Caritas Internationalis, a dit : « Il est nécessaire que les pauvres se sentent chez eux dans nos communautés et de veiller à ce qu’ils reçoivent toute l’attention qu’ils méritent, en particulier l’attention spirituelle, parce que comme le rappelle avec douleur le pape François, la pire discrimination dont souffrent les pauvres est justement le manque d’attention spirituelle. »

Lors de cette première Journée mondiale des pauvres, le Pape célèbrera une Messe matinale avec des personnes dans le besoin et avec des assistants socio-humanitaires. Il offrira ensuite un repas à 500 personnes au Vatican.

Les diocèses et autres œuvres caritatives catholiques sont encouragées à contacter les soupes populaires, les foyers, les prisons, les hôpitaux, les maisons de repos et les centres de traitement pour que les mots du Pape atteignent tout le monde en même temps en cette journée.

Projet de consolidation de la paix au Kenya. Crédit : Trocaire

Il est demandé à chaque paroisse d’organiser au moins une initiative pratique, comme par exemple apporter des provisions à une famille dans le besoin ou offrir un repas aux pauvres, acheter des équipements pour les personnes âgées ou faire une contribution au fonds de Caritas pour les familles.

C’est le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation qui coordonne cette célébration et il a publié à cet effet un livre de ressources (disponible en ligne sur www.pcpne.va). Il contient des méditations des écritures, des exemples de services de prières et d’autres suggestions pratiques à l’attention des paroisses et des diocèses.

Du Venezuela à la République centrafricaine, les communautés catholiques se réuniront en ce jour pour prier ensemble, dans leur effort de soutien aux personnes moins chanceuses qu’elles : les pauvres, les personnes âgées, les chômeurs, les sans-abri.

Le Pape a encore demandé aux communautés de créer des moments de rencontre. Caritas en Angleterre et au Pays de Galles a une liste de suggestions simples qui peuvent faire la différence, qui vont du fait de parler avec un sans-abri, à faire une donation ou du bénévolat ne serait-ce qu’une heure par semaine. Même les plus petites mesures peuvent changer des vies.

« Je me suis mêlée à des personnes dangereuses et me suis fait enrôler dans la prostitution, pour gagner de l’argent. J’ai plongé dans la drogue et l’alcool, en commettant différents crimes pour soutenir mon train de vie. Un jour, quelqu’un m’a parlé d’un centre pour femmes dénommé women@thewell et de comment je pouvais y obtenir une aide. Maintenant, j’ai l’impression de m’être remise sur le droit chemin. J’ai un petit studio et je commence à reconstruire les ponts avec ma famille. » Louise – soutenue par women@thewell (http://www.watw.org.uk)

« Je croyais ne plus avoir de vie. Je croyais que c’était fini. Parce que j’arpentais les rues… Depuis 2010, j’ai été expulsé de trois endroits différents et j’ai eu des problèmes avec la police à cause de mon comportement antisocial. Cornerstone m’a été de grand secours. Sans eux, on m’aurait retrouvé mort sur un pas de porte ou… je ne sais pas quoi. Ils m’ont aidé à avoir l’appartement où je suis maintenant. Cornerstone, c’est ce qu’on trouve de mieux après l’invention du fil à couper le beurre ! Si tu es à la rue et que tu as besoin d’aide, viens ici et tout rentrera dans l’ordre. » – John

Crédit : Caritas

Catholic Relief Services, l’agence humanitaire internationale de la communauté catholique des États-Unis, dit que le soin des pauvres peut faire partie de notre routine quotidienne. CRS dit aussi que nous pouvons aisément soutenir les travailleurs à faible revenu du monde entier en achetant des produits ou des cadeaux qui soient produits et mis en commerce de façon équitable.

« La grande majorité de ceux qui souffrent de la pauvreté extrême s’y retrouvent sans que ce soit de leur faute », dit Deacon Steve Swope, ce collègue formateur ambassadeur mondial de CRS venant d’Atlanta.

« Souvent, ils sont pauvres simplement à cause de l’endroit où ils sont nés, et cela est lié manque d’opportunités formatives et professionnelles. »

Le Pape dit que nous pouvons tous passer à l’action pour changer le cours de l’histoire et promouvoir un réel développement et une justice sociale.

« Que cette nouvelle Journée Mondiale, par conséquent, devienne un appel fort à notre conscience de croyants pour que nous soyons plus convaincus que partager avec les pauvres nous permet de comprendre l’Évangile dans sa vérité la plus profonde. »

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.