Rompre le silence et l’indifférence, promouvoir une éthique de la préoccupation

Ce samedi 8 février, à l’occasion de la mémoire liturgique de Sainte Joséphine Bakhita, la sœur soudanaise qui, enfant, vécut l’expérience dramatique de la traite, Caritas Internationalis invitent les Caritas du monde entier à se joindre à la campagne de prière contre la traite de personnes et à un Twitterstorm pour rompre le silence autour de fléau de l’état moderne.

La traite de personnes est un phénomène global qui touche tout particulièrement les populations en détresse. Selon l’OIT (Organisation International du Travail), en 2016, environ 40,3 millions de personnes étaient victimes de l’esclavage moderne (travail forcé, exploitation sexuelle, vente d’organes, mariages forcés et enfants soldats). Il s’agit là d’un marché lucratif difficile à contrecarrer.

Pour Aloysius John, Secrétaire Général de Caritas Internationalis « Par sa proximité auprès des personne vulnérables et son implication dans les situations de détresse, Caritas veut être un acteur de libération et témoigner la dignité non négociable de la vie et de la personne humaine. Il s’agit avant tout de promouvoir dans nos société « une éthique de la préoccupation, à savoir un sens de la responsabilité des uns envers les autres qui peut se traduire, par exemple, par une prise de conscience vis-à-vis de nos achats qui peuvent être le fruit d’un travail forcé». Ainsi, ce mois-ci nous faisons notre l’intention de prière pour le mois de février (https://www.popesprayer.va/) du Pape François qui depuis le début de son Pontificat appelle à l’éradication de ce crime contre l’humanité ».

De par le monde, la famille Caritas est auprès des victimes à travers de nombreux programmes de réinsertion sociale et professionnelle, et suivant les Orientations pastorales sur la Lutte contre la Traite des Êtres humains produites par la session Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral.

Depuis 1999, les organisations Caritas travaillent à la lutte contre la traite des êtres humains à travers le réseau des organisations chrétiennes COATNET (www.coatnet.org) qui comprend désormais 42 organisations. Le Réseau représente une plateforme de partage de bonnes pratiques, pour créer des projets communs et s’impliquer dans le plaidoyer international et national autour de la question de la traite des personnes.

Ce samedi, Caritas Internationalis se joint au temps de prière et de réflexion contre la traite des personnes, organisé par l’association Talitha kum (en araméen : Lève-toi petite fille) et réalisée en collaboration avec un groupe d’organisations partenaires parmi lesquelles aussi Caritas Internationalis.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Thierry Bonaventura – communication@caritas.va ou +39-351-619-7118.

******

Pour de plus amples informations sur les initiatives promue par les organisateurs de la campagne, nous vous invitons à visiter la page internet (https://preghieracontrotratta.org) qui contient de nombreuses informations sur le

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Pray

Caritas brought together a collection of prayers and reflections for you to use.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.