Action urgente pour l’accès aux vaccins contre la Covid-19. Personne ne doit être exclu.

Depuis l’année dernière, l’humanité est secouée par la peur et les incertitudes dues à la propagation du virus Covid-19, mettant en lumière la fragilité et la vulnérabilité de l’existence humaine. Pour lutter contre la propagation de ce virus, la famille humaine a tenté de s’adapter à cette situation sans précédent et difficile en observant une distanciation sociale et des confinements, en fermant les frontières et en utilisant massivement la technologie du numérique. Le Pape François a dit à plusieurs reprises que le virus nous avait rassemblés et que ce n’est que solidairement que nous pourrions sortir de cette pandémie.

Cette année, les vaccins sont devenus disponibles, apportant ainsi beaucoup d’espoir, mais montrant aussi un fossé plus large d’inégalités. Les nations riches du Nord, qui ont investi dans la production des vaccins, attendent maintenant leur retour sur investissement. On croit que le « miracle » des vaccins relancerait les mécanismes mondiaux. Cela a conduit à une sorte d’autocentralisation du Nord, illustrée par le nationalisme et le protectionnisme. Les pays du Sud où vivent la majorité des pauvres sont exclus.

access to COVID-19 Vaccines - No one should be left out

Foto por Caritas

Le Pape François a encouragé les gens à se faire vacciner car c’est une manière d’exercer la responsabilité envers son prochain et envers le bien-être collectif. Il a réitéré la nécessité de « vaccins pour tous, spécialement pour les plus vulnérables et les plus nécessiteux de toutes les régions de la planète. En premier, les plus vulnérables et les plus nécessiteux ! » Nous sommes à un moment crucial, nous avons l’opportunité de vivre le miracle de la charité en relevant ensemble le défi actuel.

L’accès aux vaccins dans le monde n’a pas été équitable comme il doit l’être. Il est triste de constater que tous les pays qui veulent ou ont besoin du vaccin ne peuvent pas l’obtenir à cause de problèmes d’approvisionnement, alors que dans notre monde interconnecté, les vaccins doivent être mis à disposition de manière équitable.

Parce que toute vie est inviolable, personne ne doit être exclu. Les pauvres, les minorités, les réfugiés, les personnes marginalisées sont les plus exposés au virus. Prendre soin d’eux est une priorité morale parce que les abandonner les met, eux et la communauté mondiale, en danger. Notre bien-être collectif dépend de la façon dont nous prenons soin des plus pauvres.

Face à une situation d’urgence mondiale, les dirigeants politiques doivent regarder au-delà des intérêts de leur propre nation et groupe politique. Cette pandémie est un problème mondial de sécurité humaine qui menace toute la famille humaine. Aborder la question de la vaccination dans la perspective d’une stratégie nationale étroite pourrait conduire à l’échec moral de la réponse aux besoins des plus vulnérables dans le monde entier.

Caritas Jerusalem health centre during the COVID-19 pandemic

Foto por Caritas Jerusalem

La crise actuelle des vaccins doit être analysée dans le contexte plus large de la situation sanitaire mondiale. Nombre de pays les moins développés manquent encore d’infrastructures médicales de base et de moyens de stocker les vaccins. De plus, les habitants des zones rurales éloignées n’y sont pas sensibilisés et sont exposés à d’autres maladies infectieuses qui restent largement répandues.

Dans ce contexte, la communauté internationale doit adopter une approche holistique réunissant toutes les parties prenantes pour éviter que la pandémie ne devienne incontrôlable dans le Sud, ce qui pourrait alors conduire à une nouvelle crise humanitaire mondiale.

La dette des pays à faible revenu doit être revue. La remise de la dette pourrait être un moyen de générer des fonds pour les multiples parties prenantes, en particulier pour les organisations confessionnelles, afin d’améliorer les installations et les services médicaux dans ces pays. L’argent destiné à payer la dette d’un pays pauvre pourrait être dépensé pour renforcer sa sécurité sanitaire.

La question du brevet des vaccins doit aussi être envisagée de toute urgence pour identifier la production localisée en Afrique, en Amérique latine et en Asie et accélérer l’accès à la vaccination avant qu’il ne soit trop tard. Y associer les acteurs locaux, en particulier les organisations confessionnelles, est important car ils disposent des structures de base et des contacts nécessaires avec les personnes les plus vulnérables comme les migrants, les personnes déplacées internes et les personnes marginalisées.

Conformément aux observations formulées par le Dicastère pour le service du développement humain intégral dans la note Des vaccins pour tous. 20 points pour un monde plus juste et plus sain, Caritas Internationalis exhorte les décideurs et les Nations Unies à agir sur les points suivants :

– Réclamer une réunion du Conseil de sécurité pour aborder la question de l’accès aux vaccins en tant que problème de sécurité mondiale et des décisions politiques fermes fondées sur le multilatéralisme.

– Entreprendre au plus vite la remise de la dette des pays les plus pauvres et utiliser les fonds obtenus pour moderniser les systèmes médicaux et de santé de ces pays.

– Promouvoir la production locale de vaccins dans différents pôles techniques d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie et les rendre disponibles dans les six prochains mois en abordant la question des brevets et de la collaboration technique avec les pays les plus pauvres.

– Allouer un soutien financier et technique aux organisations locales de la société civile, en particulier aux organisations confessionnelles, pour assurer, par la sensibilisation et le renforcement des capacités, la préparation des communautés locales à l’accès aux soins préventifs.

S. Ém. le Cardinal Luis Antonio Tagle,
Président de Caritas Internationalis

S. Ém. le Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson,
Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral

Aloysius John,
Secrétaire général de Caritas Internationalis

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Pray

Caritas brought together a collection of prayers and reflections for you to use.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.