Caritas Internationalis demande l’accès humanitaire aux populations vulnérables du Myanmar et le respect des droits de l’homme

Caritas Internationalis exprime son inquiétude concernant l’impact de l’escalade de la violence au Myanmar par rapport à la situation humanitaire déjà fragile et demande que soit garanti un accès humanitaire sûr pour fournir une assistance vitale.

Dans une déclaration adressée le 12 février au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, la confédération de 162 membres a fait écho à la voix de ses partenaires humanitaires locaux et de l’Église catholique locale et a exprimé « sa profonde inquiétude quant à la capacité des organisations d’aide humanitaire à atteindre les populations dans le besoin. »

Photo par Caritas

Caritas travaille au Myanmar depuis plus de 30 ans en aidant les communautés dans les situations d’urgence et en apportant un soutien dans des domaines tels que l’éducation, le traitement du VIH-sida, la consolidation de la paix et la mobilité humaine. Elle exprime sa profonde préoccupation face à l’accès restreint aux communautés vulnérables depuis qu’une crise politique a éclaté dans le pays le 1er février. Une situation encore plus critique et dangereuse en temps de Covid-19.

Par conséquent, la confédération a appelé le Conseil des droits de l’homme et la communauté internationale à « suivre de près la situation humanitaire et des droits de l’homme au Myanmar par le biais des mécanismes pertinents des Nations Unies en la matière ». Caritas Internationalis se félicite donc tout particulièrement de la résolution adoptée par le Conseil des droits de l’homme qui demande aux mécanismes et aux experts en la matière des Nations Unies de surveiller la situation dans le pays et de prendre des mesures supplémentaires pour faire face à la crise actuelle.

S’adressant au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Caritas exhorte également toutes les parties à garantir un accès humanitaire sûr et sans entrave pour fournir une assistance vitale et reprendre la riposte à la pandémie, ainsi qu’à s’abstenir de recourir à la violence et à restaurer l’État de droit et les principes de la démocratie.

Photo par Caritas

« Le seul moyen de sortir de cette crise au Myanmar est le dialogue et le respect des droits de l’homme et de la dignité humaine », déclare Aloysius John, Secrétaire général de Caritas Internationalis.

« Caritas appelle la communauté internationale à être solidaire du peuple du Myanmar et à soutenir les efforts de résolution pacifique dans le pays, qui favorisent la réconciliation et l’harmonie, pour faire écho à l’appel récent du Pape François. »

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Pray

Caritas brought together a collection of prayers and reflections for you to use.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.