Syria @fr

Redonner leur enfance aux enfants réfugiés syriens

Redonner leur enfance aux enfants réfugiés syriens

Plus d'un million d'enfants réfugiés ont fui la Syrie. Ces enfants, qui se sentaient protégés dans leur foyer et dans leur école, ont tout perdu. Certains ont été blessés, d'autres ont vu leurs parents tués ou arrêtés. La plupart d’entre eux ont entendu le bruit des avions tournant dans le ciel, le roulement des chars et les rafales de mitrailleuse.

Continuez à lire...

Caritas déclare que la tragédie syrienne doit prendre fin

Caritas déclare que la tragédie syrienne doit prendre fin

Caritas Internationalis affirme que la conférence « Genève II » offre l’espoir de mettre fin aux combats en Syrie. Cette réunion internationale a pour but de trouver une solution politique à la guerre. Elle doit commencer en Suisse le 22 janvier.

Continuez à lire...

Les réfugiés syriens affrontent un rude hiver pour la troisième année consécutive

Les réfugiés syriens affrontent un rude hiver pour la troisième année consécutive

Les violents combats qui sévissent en Syrie continuent de forcer des familles à fuir leur pays pour la troisième année consécutive. Maintenant, ils sont confrontés à une autre crise : l’hiver. Les températures sont en chute libre, ce qui rend les conditions de vie encore plus précaires pour les réfugiés.

Continuez à lire...

Les réfugiés syriens au Liban: derrière les chiffres, des personnes

Les réfugiés syriens au Liban: derrière les chiffres, des personnes

Sur 23 millions d'habitants en Syrie, environ 9,3 millions ont besoin d'aide. Le nombre de personnes qui ont perdu leur maison ou qui ont été contraints de fuir s’élève maintenant à 6,5 millions à l’intérieur de la Syrie, et à plus de 2 millions dans les pays voisins.

Continuez à lire...

Les réfugiés syriens au Liban: un rayon de lumière

Les réfugiés syriens au Liban: un rayon de lumière

La Vallée de la Bekaa au Liban est à un peu plus d’une heure de route à l'est de Beyrouth, vers la frontière syrienne. Notre premier arrêt a été au Centre pour migrants de Caritas Liban, à Taalabaya, où les nouveaux arrivants sont enregistrés et l'aide est dispensée, y compris sous forme de médicaments.

Continuez à lire...