Egypte

00

Addresse: 1, rue Mahmoud Sedki, Khouloussy, B.P. 11231 Cairo, Egypt
Téléphone: +202 243 10 201 Fax: +202 243 10 213
Courriel: cariteg@link.net
YouTube: CaritasEgypte
Site web: www.caritasegypt.com

Fondée en 1967 après la guerre des six jours, Caritas Egypte a été reconnue par le Ministère des Affaires Sociales égyptien en 1967. Caritas Egypte a démarré sa stratégie humanitaire en aidant activement les personnes déplacées après l’évacuation de trois villes situées sur le canal de Suez : Port Saïd, Ismaïlia et Suez.

Caritas Egypte travaille dans différents domaines. En matière d’éducation, elle dispose d’un programme de formation de 18 mois qui utilise la méthode “Apprends et libère-toi”. Au-delà de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, les bénéficiaires acquièrent des notions de santé et d’hygiène, ainsi qu’une initiation aux droits civiques. Au cours des années, des volets d’éducation de pairs et de conscientisation économique ont été ajoutés, ainsi que la création de bibliothèques de villages. Ce programme touche essentiellement des femmes. Il compte environ 10 000 nouveaux apprenants chaque année.

En matière sociale elle a mis en place un programme au bénéfice des enfants de la rue. A travers ses centres au Caire et à Alexandrie, Caritas travaille à leur réintégration dans leur famille, et leur apporte  une éducation scolaire ou une formation professionnelle. Le service des réfugiés a pour but d’améliorer le niveau social des réfugiés selon les normes établies par le Bureau des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Caritas Egypte dispose également à Hagganah, un bidonville du Caire, d’un programme d’intégration des filles dans une école de haut niveau, notamment en matière de bonne conduite et d’éducation, tenue par les Sœurs de la Charité de Saint Vincent de Paul. Ce programme a eu une incidence positive sur l’entière communauté de Hagganah. Le premier groupe de filles entrera à l’université en 2021.

Concernant la santé, le Centre SETI fait face au problème du handicap mental chez les enfants et les adolescents. Il s’occupe également de la formation de cadres, de la préparation de programmes de réhabilitation, et de la formation professionnelle de certains adultes.

Cinq centres médico-sociaux dans la ville du Caire comprennent des dispensaires, des crèches, des jardins d’enfants et des centres de formation professionnelle pour les femmes. Caritas Egypte dispose également d’un service de protection maternelle et infantile comprenant un volet pour combattre la malnutrition.

Depuis 1979, Caritas Egypte lutte activement contre la lèpre, en coopération avec le Ministère égyptien de la santé et l’ONG allemande GLRA/DAHW. Bien que la lèpre soit définitivement en déclin, il s’agit d’une menace permanente. Les 60 000 cas enregistrés en 1979 sont passés aujourd’hui à 3000.

Pour ce qui est de la lutte contre les drogues et la toxicomanie, Caritas Egypte s’est impliquée depuis 1982 dans la campagne nationale de réhabilitation en fondant l’ « Oasis de l’espoir », au km 72 de la route du désert entre Le Caire et Alexandrie. Le projet vise à informer les personnes des effets nocifs des drogues et à permettre que les toxicomanes puissent accéder aux meilleurs moyens de réhabilitation. Ce travail est effectué par une équipe de psychiatres et de travailleurs sociaux.

En 1989 Caritas Egypte a introduit des programmes de formation professionnelle, dans le but de répondre à la demande croissante de jeunes à la recherche d’un moyen de subsistance. Après un stage technique, les candidats reçoivent un certificat de compétence délivré par Caritas Egypte, ratifié ensuite par le Ministère de la Solidarité.

Le programme des microcrédits essaie de répondre aux besoins des chômeurs et  opère au Caire, en Alexandrie, à Miniéh, Assiout, Sohag, Faioum, Damiette et Quena.

Les services de Caritas Egypte sont proposés à tous les membres de a société égyptienne, y compris les musulmans (90%) et les chrétiens (10%).

Principaux partenaires : Caritas Allemagne, Misereor, Secours Catholique, UNHCR, Fondation Ford, Caritas Salzbourg,  Association allemande d’aide aux lépreux et aux tuberculeux, (DAHW), Plan International, Association italienne Raoul Follereau (AIFO), Codegaz, Centre italien de solidarité, Catholic Relief Services (CRS), KindermissionWerk, Conseil national de la population, PNUD, UNICEF, Association Sœur Emmanuelle – France, et Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD).

Nouvelles de Caritas en Egypte

egypt