Fr. Nabil Gabriel sj

Fr. Nabil Gabriel sj

Caritas Egypt Director Fr. Nabil Gabriel sj called on European Union to bare in mind the impact of aid cuts on the poor as they discussed stopping or reducing their support to Egypt.  He said the EU should increase its funding so the Egypt could be constructed on a sound basis.

At least 900 people, including 100 soldiers and police, have been killed in a crackdown on the Muslim Brotherhood in the past week, making it Egypt’s bloodiest civil episode in decades.

Underlining unease in the West over how to respond to the crisis in Egypt,  EU Foreign Ministers meet in Brussels yesterday to talk about changes in the 5 billion euro ($6.7 billion) aid package that goes to mostly civil society groups in the country.

An EU communique after the meeting said, “In order to avoid a negative impact on the most vulnerable groups of Egyptian society, assistance in the socioeconomic sector and support for civil society will continue.”

Fr. Gabriel also urged the EU to address the attacks on Christians.

“The attacks against churches and Christian institutions – a little more than sixty churches in over twelve hours  burned or damaged, shrines desecrated – were not the result of chance but a predetermined plan to frighten Christians and push them to emigrate,” he said.

The EU did condemn the violence, and in particular the attacks against churches. Fr. Gabriel blamed the attacks on fanatics and that it showed the need for education in schools and places of worship in Egypt.

Read Fr Gabriel’s message below:

Par Nabil Gabriel sj, Caire
August 21, 2013

Appel à la conférence des ministres des affaires étrangères de la communauté européenne réunis à Bruxelles.

Ce mercredi 21 août 2013 doivent se réunir à Bruxelles les ministres des affaires étrangères de la communauté européenne pour décider des mesures à prendre à l’égard de l’Egypte : arrêt ou réduction des subventions ou encore sanctions.

Si je puis me permettre, je voudrais suggérer à cette honorable assemblée d’ajouter à l’ordre du jour une question : quelle est la part de responsabilité des pays de la communauté européenne et des Etats-Unis dans la crise actuelle ? Tout le monde sait que la pauvreté est la cause de tous les maux. Elle entraine avec elle l’ignorance, l’injustice sociale et bien d’autres formes du sous développement.

La politique d’aide des pays occidentaux savamment calculée depuis de nombreuses années vis à vis d’autres nations n’a-t-elle pas eu pour conséquence de maintenir ces pays dans un état de dépendance permanente.

Autre question à débattre : pourquoi et comment sont nés ces fanatismes et ces mouvements terroristes un peu partout, leur origine et l’idéologie qu’ils diffusent? Les agressions contre des églises et des institutions chrétiennes – un peu plus de soixante églises en douze heures de temps brûlées ou endommagées, leurs sanctuaires profanés un peu partout en Egypte – n’étaient pas l’effet du hasard mais bien d’un plan préétabli pour apeurer les chrétiens et les pousser à émigrer. Les agresseurs, endoctrinés sans doute par des prédicateurs de mosquées eux-mêmes formés selon ces idéologies louches, sont un signe parmi d’autres d’un besoin urgent d’éducation correcte dans les écoles et les lieux de culte.

Je souhaiterais qu’en conclusion de cette importante réunion la décision soit prise de redoubler plutôt cette aide à l’Egypte et de bien la cibler avec les autorités égyptiennes en vue de la reconstruction de l’Etat sur des bases saines.

Avec tous mes vœux de succès pour la conférence de ce jour

Nabil Gabriel sj

jésuite au Caire
21 août 2013