Le Cardinal Tagle examine les moyens de contrer la perte de nourriture dans sa phase de production

Le président de Caritas, le Cardinal Luis Antonio Tagle, a dit qu’il faut regarder la question du gaspillage de la nourriture d’une autre perspective et l’approcher à travers des politiques gouvernementales, des choix de vie et aussi spirituellement.

Le Cardinal parlait lors de l’événement « Approches pratiques pour réduire la perte de nourriture dans le contexte de la sécurité alimentaire : un défi pour la communauté internationale », qui s’est déroulé au siège central de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Rome.

Quasiment un tiers (1.3 milliard de tonnes) de l’ensemble de la nourriture est perdue avant même d’être consommée chaque année. La nourriture est gaspillée tout le long de la chaine alimentaire, de la production initiale au moment où elle arrive au domicile des personnes. Cela a un impact énorme sur les familles pauvres qui s’appuient directement sur l’agriculture pour leur alimentation.

Le Cardinal Tagle examine les moyens de contrer la perte de nourriture dans sa phase de production

30 mai 2016, Rome – Son Eminence Luis Antonio Tagle, Président, Caritas Internationalis. Photo par FAO / Alessandra Benedetti

Durant ce discours, le Cardinal Tagle a dit : « Si nous voulons des systèmes alimentaires qui assurent le droit à une nourriture adéquate pour tout un chacun, y compris pour les personnes les plus défavorisées, cela demande des politiques saines et des mesures efficaces de lutte contre la perte de nourriture. »

Le Cardinal a fait savoir que la perte de nourriture est un problème contemplé par Caritas dans la mise en œuvre de ses projets. Il a donné des exemples du travail de Caritas pour réduire la perte de nourriture, comme le programme « une ferme pour le Maine » aux USA, qui distribue de la nourriture directement des champs aux nécessiteux et une étude de 2014 de Caritas Malawi qui montrait comment les pertes de nourriture de nombreuses cultures impactaient les petits paysans.

Il a aussi rappelé que les projets de Caritas se concentrent sur les personnes les plus vulnérables et marginalisées et a décrit l’approche de Caritas à la perte de nourriture : « Caritas affronte la perte de nourriture non seulement en fournissant une solution technique. Mais plutôt, la réponse vient d’une vision du développement humain qui est intégrale, sociétale et écologique. »

Le Cardinal Tagle a encore parlé de l’engagement actuel de l’Église contre la perte et le gaspillage de nourriture, en citant l’encyclique du pape François Laudato Si’ et celle du pape Benoit Caritas in Veritate, dans lequel le Pape émérite a écrit qu’éliminer « les causes structurelles à l’origine de l’insécurité alimentaire », c’est « promouvoir le développement agricole », « à travers des investissements en infrastructures rurales, en systèmes d’irrigation, de transport, d’organisation des marchés, en formation et en diffusion des techniques agricoles appropriées » parmi les paysans. (CiV, 27)

Tous sont de très bons moyens d’éviter la perte de nourriture, a conclu le Cardinal Tagle.

Cliquer ici pour lire le discours complet. (en Anglais)

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michelle Hough au +39 06 69879712 / +39 334 2344136 ou hough@caritas.va.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.