Le systeme d’aide humanitaire doit faire confiance aux organisations confessionnelles

Le Cardinal Tagle estime que l’aide apportée aux personnes lors de urgences pourrait être plus efficace et effective en faisant appel aux organisations confessionnelles locales.

Le président de Caritas Internationalis prendra la parole lors de la Séance spéciale sur l’Engagement religieux qui aura lieu le premier jour du Sommet Humanitaire Mondial. La conférence se tiendra les 23 et 24 mai à Istanbul.

Un rosaire posé sur une porte alors que la population fuit devant les violences en République Centrafricaine.

Un rosaire posé sur une porte alors que la population fuit devant les violences en République Centrafricaine. Photo par Caritas

“Les inégalités croissantes, le changement climatique, le manque d’eau, l’urbanisation, les conflits pour la gestion des ressources et l’avancée de l’extrémisme mettront en péril des millions de personnes dans les années à venir. Nous avons besoin d’un système humanitaire qui soit capable de faire face à ces besoins croissants”, dit le Cardinal Tagle.

“Bien que les organisations locales, y compris les institutions confessionnelles, disposent de réseaux d’infrastructures qui servent à fournir des abris, des soins et de l’éducation, les donneurs du système humanitaire actuel n’en tiennent pas compte.

“Les ressources sont utilisées au mximum. Si les donneurs veulent atteindre plus de monde avec une aide de meilleure qualité ils doivent se servir des outils prêts à l’emploi disponibles. Le Sommet Humanitaire Mondial  offre la possibilité de transformer l’actuel système en donnant aux organisations locales le droit de participation qui leur revient.”

Caritas estime que l’actuelle approche en matière de réponse humanitaire, qui va du sommet  vers la base, devrait être remplacée par un investissement dans les actions locales, le renforcement des capacités à la base et l’amélioration du partenariat et de la coordination.

Le Cardinal Tagle avec des réfugiés récemment arrivés en Grèce

Le Cardinal Tagle avec des réfugiés récemment arrivés en Grèce. Photo par CNS photo/Paul Haring

Des organisations Caritas des Etats-Unis, d’Autriche, du Royaume-Uni, d’Irlande, des Pays-Bas, du Liban, du Luxembourg, de Sierra Leone et du Niger participeront à la conférence d’Istanbul.

Parmi les orateurs de Caritas figurent Sean Callahan, de Catholic Relief Services et président de Caritas Amérique du Nord, Sabine Attama de  CADEV-Caritas Niger, Chris Bain de CAFOD (Caritas Angleterre et Pays de Galles), le Père Peter Konteh, directeur exécutif de Caritas Freetown en Sierra Leone et Dr. Win Tun Kyi (KMSS) et Fr. Noel Naw Lat, Caritas Myanmar.

La Confédération Caritas s’engage à promouvoir un leadership mondial en matière de prévention des conflits, en veillant au respect des principes humanitaires, au renforcement des capacités locales, à l’amélioration de la coordination et du partenariat, et en donnant à ceux qui sont touchés par les urgences la possibilité d’être les maîtres de leur propre destin.

Vous pouvez contacter Patrick Nicholson à Istanbul au 00393343590700 ou nicholson@caritas.va ou @nicholsonp

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.