Caritas pleure la perte d’un collegue tue en Syrie

Safouh Al-Mosleh manquera beaucoup à ses collègues d’Alep, en Syrie, et d’ailleurs.

Safouh Al-Mosleh manquera beaucoup à ses collègues d’Alep, en Syrie, et d’ailleurs.

La famille Caritas se joint à nos amis de Caritas Syrie pour déplorer le décès de notre collègue Safouh Al-Mosleh, tué le 7 avril à midi lorsqu’un obus a frappé sa maison à Alep.

Il manquera beaucoup à ses collègues d’Alep, en Syrie, et d’ailleurs.

Le Secrétaire Général de Caritas Internationalis, Michel Roy, a dit : «La Confédération Caritas adresse ses plus sincères condoléances et ses prières aux parents de Safouh, à ses frères et sœurs, à Caritas Syrie et à l’équipe d’Alep, qui déploie un travail remarquable dans des circonstances particulièrement difficiles.

«Malheureusement, cette tragédie poignante risque de ne pas être la dernière en Syrie. »

Son quartier avait été récemment la cible de lourds bombardements. La place Farhat, où se trouvent trois cathédrales (grecque catholique, arménienne et  maronite), est un lieu emblématique  de la chrétienté à Alep.

Sa famille avait été évacuée il y a quelques jours. Il semble que Safouh soit retourné sur les lieux pour vérifier l’état de l’appartement, après avoir passé la matinée à s’occuper de ses parents âgés. Un tir de mortier a déclenché un énorme incendie dont il n’a pu échapper.

Agé d’une quarantaine d’années, Safouh était un membre engagé et actif de Caritas et appartenait à la communauté grecque catholique. Il avait commencé à travailler pour Caritas il y a un an.

Caritas Syrie fournit de la nourriture, des abris et d’autres types d’aide, en particulier aux personnes pauvres et vulnérables. Elle est une des rares agences d’aide indépendantes qui continuent à opérer dans le pays. A Alep, Caritas est venue en aide à 1600 personnes âgées en 2014.

Alep menacee

Caritas Syrie fait savoir que la situation dans le nord empire de jour en jour, surtout depuis que la ville d’Idlib est tombée aux mains de l’armée de Jabhet Al-Nostra.

Idlib se trouve dans la partie nord-ouest de la Syrie, non loin de la route stratégique qui mène d’Alep à Damas. Alep, la plus grande ville de Syrie, dont la population s’élevait à plus de 2 millions de personnes avant la guerre, est sous la menace de fronts islamiques radicaux (l’ISIS à Al-Raqqa et Jabhet Al-Nostra à Idlib).

Le personnel de Caritas informe : «Alep a été complètement isolée durant 16 jours, sans télécommunications, sans internet et sans électricité. Ces quatre derniers jours la situation a encore empiré, avec l’escalade de tirs de mortier frappant la ville chaque jour. »

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.