Le Pape François exhorte à la responsabilité mondiale envers les migrants et les réfugiés.

Caritas se joint à l’appel du Pape François aux particuliers, aux communautés et aux leaders mondiaux à prendre des mesures plus concrètes « pour accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » les migrants et les réfugiés à chaque étape de leur chemin.

Le message du Saint-Père pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié (célébrée le 14 janvier 2018) cite les façons selon lesquelles les communautés politiques et la société civile peuvent à un niveau mondial partager cette responsabilité envers les migrants et les réfugiés.

« Caritas Internationalis adhère absolument au message du Pape François, qui est pour nous tous un appel formidable à l’action », déclare Michel Roy, Secrétaire Général de Caritas Internationalis.

Nul Hayada, 10 ans, nouvellement arrivé du Myanmar, attend d’être enregistré à Teknaf, au Bangladesh. Photo par Lauren de Cicca / Caritas

Caritas se joint à l’appel du Pape François aux particuliers, aux communautés et aux leaders mondiaux à prendre des mesures plus concrètes « pour accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » les migrants et les réfugiés à chaque étape de leur chemin.

Le message du Saint-Père pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié (célébrée le 14 janvier 2018) cite les façons selon lesquelles les communautés politiques et la société civile peuvent à un niveau mondial partager cette responsabilité envers les migrants et les réfugiés.

« Caritas Internationalis adhère absolument au message du Pape François, qui est pour nous tous un appel formidable à l’action », déclare Michel Roy, Secrétaire Général de Caritas Internationalis.

« Dans le même esprit que notre campagne sur la migration, « Partager le chemin », les points clés du message mettent l’accent sur le fait que leur chemin nous concerne tous. Nous sommes tous appelés à sortir, rencontrer des migrants, prendre des mesures à l’échelle communautaire, gouvernementale et internationale. C’est seulement en s’unissant dans ce chemin global de compréhension et d’action que nous pourrons tous ‘apprendre à aimer l’autre, l’étranger, comme nous-mêmes’ ».

Le Pape François a lancé la campagne « Partager le chemin » de Caritas en septembre 2017. La campagne, dont la promotion est assurée par les organisations Caritas du monde entier, vise à rapprocher migrants, réfugiés et communautés.

Le message du Pape est publié alors que les gouvernements s’apprêtent à adopter deux Pactes mondiaux, l’un sur les migrations et l’autre sur les réfugiés, à l’Assemblée Générale de l’ONU en 2018.

Dans ce contexte, le Pape François écrit : « Je vous invite à profiter de chaque occasion pour partager ce message avec tous les acteurs politiques et sociaux qui sont impliqués -ou intéressés par la participation- au processus qui conduira à l’approbation des deux pactes mondiaux. »

Caritas encourage les gouvernements à négocier les Pactes mondiaux en pensant aux personnes. Ainsi cela devrait-il faire une différence positive dans la vie des migrants et des réfugiés.

Caritas réitère l’appel du Pape concernant l’ouverture de plus grandes possibilités d’entrée sûre et légale de la migration tel qu’elle l’a anticipé lors du Sommet sur les migrants et les réfugiés, célébré à New York en 2016. Le manque de voies d’entrée augmente la vulnérabilité des migrants et des réfugiés à la violence, l’abus ou même la mort durant leur chemin.

Quelques-unes des demandes politiques clés du message du Pape François comportent :

  • la possibilité pour les migrants et les réfugiés d’entrer dans les pays de destination de façon sûre et légale.
  • la protection des mineurs migrants de toute forme de détention et la possibilité de scolarisation ; le droit de rester et de continuer des études pour les jeunes migrants quand ils atteignent l’âge de la majorité.
  • le respect du droit universel à la nationalité.
  • la prévention des pratiques de recrutement illégal et mensonger des migrants.
  • un juste accès à l’assistance sanitaire, aux systèmes de pension et à la justice en plus d’une liberté de mouvement et de la possibilité de travailler.
  • des programmes de réintégration pour les migrants qui retournent dans leur pays.

Lisez ici l’intégralité du message pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michelle Hough à hough@caritas.va ou 0039 06 6987 9752/00 39 334 2344 136.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.