Prier pour Népal. D’entraîner nos “muscles de la compassion”

En revenant ce matin de l’aéroport de Katmandou j’ai pu voir les zones touchées par le tremblement de terre de l’année dernière. Je suis venu au Népal pour participer à la conférence de solidarité organisée par Caritas à l’occasion du premier anniversaire de cette catastrophe. En regardant le paysage, je pouvais presque y constater les blessures subies par Notre Mère la Terre.

J’ai rejoint les organisations Caritas qui travaillent sur l’urgence survenue au Népal dans une des zones touchées par le séisme, en dehors de la capitale. Nous sommes venus ici pour nous remplir de courage et de connaissances sur la meilleure façon d’accompagner le peuple népalais à forger son avenir.

Cardinal Tagle et le personnel de Caritas Népal.

Cardinal Tagle et le personnel de Caritas Népal. Photo par Hough/Caritas

Nous sommes également venus pour rappeler les blessures subies par nos frères et soeurs qui ont survécu au séisme et doivent à présent reconstruire leurs vies. Le risque encouru est qu’en oubliant les plaies infligées – aux autres et à la Terre – cela n’entraîne de nouvelles blessures.

C’est facile d’oublier ou même d’ignorer les catastrophes, qui sont un fléau dans de nombreux pays. Le Népal, le Japon et maintenant l’Equateur – voilà juste quelques pays récemment touchés par des tremblements de terre, mais il y a eu beaucoup d’autres catastrophes. Quand avez-vous pensé pour la dernière fois au peuple d’Haïti?

Nous ne devrions jamais nous lasser de voir le visage du Christ dans chacune des victimes de ces catastrophes. C’est un défi à relever, mais le Pape François nous a donné cette année l’occasion d’entraîner nos “muscles de la compassion” en nous demandant de mettre l’accent sur la miséricorde. La véritable miséricorde ne connaît pas de frontières, ni géographiques ni spirituelles.

Ici au Népal les communautés sont résilientes et sont en train d’essayer de reconstruire leurs vies et de faire renaître leurs rêves, mais elles ne peuvent le faire sans notre aide.

Caritas est l’amour en action, et l’amour sans frontières. Nous sommes venus au Népal non seulement pour aider à reconstruire les maisons et les écoles, non seulement pour aider les gens à retourner au travail et pour veiller à ce que leur système d’adduction d’eau soit réparé. Nous sommes venus apporter de l’espoir.

Au Népal nous avons vu les offres d’aide affluer du monde entier. Nous prions pour que cela se poursuive. Nous prions pour ne jamais nous lasser de reconnaître et d’apprécier les signes et les merveilles accomplis par Dieu à travers nos petits gestes de miséricorde et d’amour, afin que chaque nouvelle catastrophe déclenche un nouvel élan de solidarité et de compassion. Et surtout, en cette journée spéciale de commémoration, nous prions pour le peuple du Népal.

Ce blog a été publié en premier sur Catholic News Service

Caritas Internationalis

Président : le Cardinal Luis Antonio Tagle
Secrétaire Général : Michel Roy

Caritas Internationalis
Palazzo San Calisto
Cité du Vatican
V-00120

Téléphone : + 39 06 698 797 99
Fax : + 39 06 698 872 37
Adresse e-mail : caritas.internationalis@caritas.va

Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h00.

Si vous avez besoin de contacter un membre du personnel en-dehors des heures de bureau pour une urgence humanitaire, veuillez appeler le + 39 334 359 0700 ou envoyer un courriel à emergencies@caritas.va