Des abris d’urgence arrivent au Nepal rural

80 maisons ont été détruites ou gravement endommagées dans le petit village de Panchkhal à Kavre.

80 maisons ont été détruites ou gravement endommagées dans le petit village de Panchkhal à Kavre.
Source :Matthieu Alexandre/Caritas Internationalis

Le 25 avril, il y eut soudain « une rumeur assourdissante et des tremblements ». Des poutres et des pierres se sont abattues sur Buddhiman Danuwar, dans sa maison. Il n’a pas pu s’échapper, mais heureusement pour lui, une équipe de recherche et de secours d’un camp voisin l’a retrouvé et l’a sauvé.

Au village de Panchkhal,à Kavre, 80 maisons ont été endommagées, dont 20 compètement détruites, dans ce qui a été le plus vaste tremblement de terre survenu au Népal depuis plus de 80 ans.

Une autre survivante est Surmala Cholagai, une jeune femme de 26 ans. Elle se trouvait chez elle avec son fils de 4 ans et son beau-père lorsque le toit s’est écroulé. Bloqués sous les décombres, ils ont attendu jusqu’à ce que des voisins viennent les délivrer.

Durant les premiers jours qui ont suivi le séisme, l’enfant était terrorisé – il ne pouvait ni manger ni dormir. Jusqu’à aujourd’hui, Surmala et son enfant avaient dû dormir sous des plastiques de fortune. Ils viennent à présent de recevoir une bâche fournie par Caritas. Elle dit que l’aide est «un envoi de Dieu » et espère qu’il y en aura une pour tous ceux qui n’ont plus de maison.

Caritas a distribué jusqu’à présent des bâches à 1150 ménages à Kavre. Plutôt que de nourriture, il y a une forte demande de bâches dans tout le pays car la majorité des maisons ont été soit entièrement détruites, soir partiellement fissurées.

Les gens se sont vus obligés de vivre à ciel ouvert, sous le soleil brûlant le jour, et dans le froid humide la nuit. Les bâches servent d’abris temporaires pour ceux dont les maisons ont été détruites par le séisme.

Caritas a distribué à ce jour des bâches à 1150 ménages à Kavre.

Caritas a distribué à ce jour des bâches à 1150 ménages à Kavre. Source :Matthieu Alexandre/Caritas Internationalis

La plupart des villageois qui viennent chercher une bâche sont des femmes. Beaucoup d’hommes du village travaillent en ville ou à l’étranger. En recevant une bâche, Tilaka Adhikari, 42 ans, s’exclame : «C’est comme si Dieu était venu nous aider. Merci Caritas».

Tout comme à Kavre, Caritas est en train d’aider des milliers de villageois près de l’épicentre, à Gordkha et Sindhupalanchowk, et dans d’autres districts périphériques tels que Nuwakot, Lamjung, Rasuwa,,Dhadhing et Okheldhuga.

Grâce au réseau de solidarité des organisations Caritas du monde entier, de douzaines de camions et de cargos aériens chargés de secours sont en route vers le Népal.

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.