Les refugies face au froid et sous la pluie en Serbie

Des milliers de réfugiés arrivent chaque jour en Serbie en transit pour se rendre ensuite en Autriche, en Allemagne, en Belgique et en Suède. Ils espèrent pouvoir y trouver une vie meilleure. Ils sont à la recherche d’une vie à l’abri de la violence et de la terreur qu’ils ont subies dans leurs pays d’origine, l’Afghanistan, la Syrie ou l’Irak.

Ana Zivkovic est un agent en charge des communications auprès de Caritas Serbie. Elle explique quels sont les services fournis par Caritas Serbie aux réfugiés, les défis à relever et son sentiment personnel face à leur situation.

Il commence à faire de plus en plus froid en Serbie, et Caritas s’apprête à fournir 500 sacs de couchage et des imperméables pour les enfants. Source : Caritas Serbie.

Il commence à faire de plus en plus froid en Serbie, et Caritas s’apprête à fournir 500 sacs de couchage et des imperméables pour les enfants. Source : Caritas Serbie.

Caritas Serbie a lancé en septembre un projet d’ une durée de quatre mois qui se terminera fin décembre. Vu que l’hiver approche, nous avons également prévu une aide renforcée durant la saison froide. Il commence déjà à faire froid, nous allons donc fournir 500 sacs de couchage et des imperméables pour les enfants.

Nous distribuons des kits d’hygiène dans le centre de réfugiés de Presĕvo, dans le sud du pays, où les réfugiés sont en train d’affluer après avoir traversé la frontière avec la Macédoine. Nous avions commencé par distribuer des kits d’hygiène dans le nord, à la frontière avec la Hongrie, dans deux centres à Subotica et Kanjiza, mais depuis que cette frontière est devenue difficile à traverser, de moins en moins de personnes se dirigent vers le nord.

« C’est tellement dur de voir toutes ces personnes trempées et affamées sous la pluie », dit Milica Ocokoljic, un agent de Caritas travaillant sur le terrain à Presĕvo. « J’ai rencontré une jeune famille en provenance de la Syrie, le père a 34 ans, la mère 27, ils ont des jumelles de 7 ans, un petit garçon de 4 ans et des triplés nés le 7 septembre à Kavala, en Grèce, durant leur voyage pour venir ici. Pouvez-vous imaginer ce que signifie accoucher de triplés au cours d’un tel voyage ? »

Lory est une jeune fille de 19 ans, étudiante en équipements et engins pour la construction. Un de ses frères est handicapé et il est transporté sur une brouette. Abdil Helim est un jeune garçon de 21 ans originaire de Syrie. Il a entendu dire qu’il y a trop de monde qui veut se rendre en Allemagne, et il est en train d’envisager d’essayer d’aller en Suède. Il m’a confié : «Je veux simplement aller quelque part où moi et mon frère pourrons étudier et avoir à nouveau une vie normale ».

Avec l’aide de CRS, Caritas Serbie est également en mesure de distribuer des articles d’hygiène dans le parc situé près de la gare ferroviaire de Belgrade, où de nombreux réfugiés attendent d’être transportés à proximité des frontières. Nous allons bientôt fournir également des installations sanitaires avec douches dans ce parc.

En ce qui concerne la nourriture, vu que la majorité des réfugiés sont musulmans, nous distribuons du poisson, des boîtes de sardines, du pain et quelques gâteaux. Et bien sûr de l’eau potable. Nous distribuons également des kits d’hygiène, différenciés pour les femmes et les enfants. Ces derniers reçoivent surtout des couches, des mouchoirs en papier, du talc pour bébés, des crèmes, des jus de fruits, et les femmes des serviettes hygiéniques, du gel pour la désinfection à sec des mains, du dentifrice, des brosses à dents et des lingettes humides.

En outre nous aidons Presĕvo à gérer le problème des ordures ménagères, vu qu’il n’y a pas assez de conteneurs pour faire face au volume d’ordures générées par une telle affluence de personnes. Caritas Serbie fournira donc vingt conteneurs pour aider la municipalité à résoudre ce problème. Il est également essentiel d’éviter l’apparition de maladies potentielles et d’assurer un niveau sécuritaire d’hygiène.

Caritas va fournir des prises électriques et des bornes internet dans les centres d’admission au nord et au sud du pays, afin que les réfugiés puissent communiquer avec leurs familles.

Malheureusement nous ne pouvons pas construire des abris sans consulter auparavant le Commissariat national pour les réfugiés. Mais le gouvernement est déjà en train de planifier ces activités, dont il assume la responsabilité. Le Premier ministre a également annoncé la prochaine ouverture à Belgrade d’un grand centre pour les réfugiés, pouvant accueillir environ 4000 personnes, et Caritas Serbie envisage d’accroître ses actions d’aide sur place une fois que ce centre sera ouvert.

Les réfugiés ne se trouvent pas seulement à la frontière, mais également dans les rues de Belgrade, où l’on voit en marchant des milliers de personnes qui vivent et dorment dans des parcs ou ailleurs. Et si je me mets à leur place, j’imagine combien il doit être dur de devoir tout abandonner et de prendre la route avec juste un sac à dos.

Je suis profondément émue en voyant tant de personnes avec des enfants en bas âge, qui ont entrepris un si long voyage dans des conditions d’une telle difficulté, car ce n’est pas comme prendre un bus pour un trajet de 30 heures avant d’arriver à destination. Ces gens sont obligés de changer plusieurs fois de bus et de bateau, ils doivent marcher et chercher ensuite un autre moyen de transport.

C’est une si longue route et combien difficile. Mais les circonstances qui les ont obligés à fuir sont certainement une motivation très forte qui les pousse à endurer tout cela. Personnellement, j’estime que nous autres, les peuples de l’ancienne Yougoslavie, ceux de Bosnie, de Serbie et de Croatie, savons ce que c’est d’être un réfugié, car malheureusement nous avons connu cela dans le passé. Beaucoup de gens ici savent ce que représente le fait de tout perdre et de devoir recommencer une nouvelle vie ailleurs. Nous devons donc faire preuve d’une grande compassion et les aider autant que possible.

Caritas Internationalis

Président : le Cardinal Luis Antonio Tagle
Secrétaire Général : Michel Roy

Caritas Internationalis
Palazzo San Calisto
Cité du Vatican
V-00120

Téléphone : + 39 06 698 797 99
Fax : + 39 06 698 872 37
Adresse e-mail : caritas.internationalis@caritas.va

Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h00.

Si vous avez besoin de contacter un membre du personnel en-dehors des heures de bureau pour une urgence humanitaire, veuillez appeler le + 39 334 359 0700 ou envoyer un courriel à emergencies@caritas.va