L’aide se met en place alors que la bataille de Mossoul fait rage en Iraq

200 000 personnes pourraient fuir de Mossoul au cours des premières semaines.

200 000 personnes pourraient fuir de Mossoul au cours des premières semaines. Des sites d’accueil sont en place, mais la crainte que les provisions ne suffisent pas croît. Crédit : Chris de Bode / Cordaid.

Caritas se prépare à la fuite d’une marée de personnes de la ville irakienne de Mossoul, alors que des forces irakiennes, kurdes et de coalition bataillent pour la reprendre des mains de l’État islamique (ISIS). De 1,2 à 1,5 million de personnes pourraient être affectées et 200 000 pourraient fuir au cours des premières semaines. Pour l’instant, il fait encore 20° la nuit, mais les températures vont chuter ces prochains mois. « Il leur faudra des abris, de la nourriture, des soins de santé, de l’eau potable et des systèmes sanitaires, ainsi que d’autres articles de première nécessité comme des couvertures et de l’équipement de cuisine », selon Nabil Nissan, directeur de Caritas Irak.

Caritas Irak et l’organisation Caritas américaine Catholic Relief Services (CRS) travaillent en partenariat à travers plus de 300 volontaires et membres du personnel, avec l’appui d’organisations Caritas du monde entier. 120 employés du nord et du sud ont été spécialement préparés pour aider les personnes fuyant Mossoul. « Caritas compte avec du personnel formé jouissant d’une bonne expérience et avec l’appui de volontaires ayant de grandes connaissances du travail d’urgence », dit Nabil Nissan.

Les agences humanitaires ont créé des sites d’urgence où loger les personnes et où les fournitures sont préparées. La crainte d’une insuffisance de l’aide à cause du manque de financements croît. Cela pourrait conduire à une catastrophe humanitaire. « La situation n’est pas claire, mais tout indique qu’il sera difficile de contenir cette crise humanitaire », dit Nabil Nissan.

Un quart de million de personnes aidées à ce jour

Depuis janvier 2014, les violences au centre et au nord de l’Irak ont provoqué la dévastation et les déplacements en masse. L’an dernier, plus de 7500 personnes ont été tuées et 3,3 millions de personnes ont fui vers d’autres parties du pays. Plus de 80 pourcents des personnes déplacées vivent en-dehors des camps organisés, dans des familles d’accueil, ou dans des résidences de fortune ou sans meubles. En tout, près de 10 millions de personnes en Irak ont besoin d’une aide humanitaire.

Caritas a apporté un soutien à plus de 250 000 déplacés depuis que Mossoul est passée aux mains de l’ISIS en 2014, en fournissant des abris, de l’eau et des systèmes sanitaires, ainsi que de l’approvisionnement, de l’éducation, de l’argent, de l’aide psychosociale, des espaces pour les enfants. Le travail continue.

Les membres de Caritas ont appuyé les écoles formelles à travers la formation d’enseignants, du matériel d’apprentissage, la construction et la modernisation de salles de classe pour fournir un soutien psychosocial et un apprentissage de qualité à plus de 4000 enfants. Et les centres de soutien à l’enfant gérés par Caritas permettent à des milliers d’enfants irakiens de se relaxer et de jouer dans un endroit sûr.

Quand Fallujah a été reprise des mains de l’ISIS en juin 2016, CRS et Caritas Irak ont distribué des batteries de cuisine, des articles d’hygiène et des frigos à 11 000 personnes. Avec CRS, Caritas Irak va bientôt finir 90 abris temporaires pour 500 personnes hautement vulnérables et 18 centres communaux d’assainissement.

La paix est possible pour l’Irak

Si l’ISIS perd Mossoul, le directeur de Caritas Irak dit qu’il faudra faire un gros travail de consolidation de la paix pour « éviter la vengeance, construire un concept de citoyenneté, empêcher un changement démographique dans la région et garantir l’égalité dans la future gestion de la ville. » La moitié de la minorité chrétienne qui a fui en 2014 dit qu’elle reviendra si la sécurité le lui permet.

Le patriarche Louis Raphael Sako de l’Église chaldéenne a appelé tous les Irakiens à éviter « les accusations et la culpabilisation » et « de se centrer sur ses propres intérêts ou ceux d’une faction. » Il a encore dit que « l’établissement d’une démocratie authentique et civile » est l’unique voie de rétablissement pour le pays.

Prière de Caritas Irak pour les habitants de Mossoul

Seigneur, Dieu de mon salut, lumière de ma vie… Jour après jour tu me révèles ton amour, ta grandeur, et l’intérêt et l’attention que tu me portes.

Dans un passé lointain, l’obscurité a couvert nos villes et nos villages… la destruction était totale et la mort se rapprochait…

Tout semblait se diriger vers la fin… mais j’ai senti ta présence au milieu même de la destruction…

Je t’ai vu porter dans tes bras les enfants, les femmes et les personnes âgées qui traversaient la mer du péché, de la violence et de la persécution. Je t’ai vu les emmener vers un rivage de paix et de tranquillité.

Nous avons beaucoup pleuré ce jour-là, nous avions tout perdu. Mais ton amour était en nous, il nous a permis de surmonter et de continuer, il nous a donné l’espoir d’un retour…

Le retour, non pas vers nos terres et nos foyers, mais le retour vers l’humanité, la relation avec les autres et la vie avec les autres.

Combien il est beau, ô Dieu, de délivrer l’homme du mal des arrogants et des autoritaires, combien il est beau de voir différents peuples cohabiter.

Ta voix résonne encore dans mes oreilles, mon Dieu, j’entends ton murmure… Je t’aime.

Aujourd’hui, j’en appelle à toi, Père céleste, pour les enfants de mon pays… Les tentes sont encore surpeuplées, l’hiver frappe à la porte.

Il y a encore des enfants terrifiés, des femmes apeurées, et des hommes avec les personnes âgées qui sont confus ; ils ne savent vers qui se tourner.

Pour chacun des assiégés, j’en appelle à Toi mon Dieu, aie Pitié d’eux et ait Pitié de nous.

J’ai peur… peur que ta parole ne trouve pas d’oreille pour l’écouter, ni de cœur miséricordieux.

J’ai même peur de moi-même… déchiré que je suis entre la joie des personnes déplacées qui retournent chez elles et la tristesse des personnes assiégées dans leur déplacement…

Je veux tout abandonner dans tes mains, car je suis certain que toi, mon Dieu, tu es le Dieu de tout le monde… même de ces méchants. Je sais que tu les aimes et combien tu aimerais qu’ils se repentent.

Je te demande, ô Dieu, avant d’aller au lit, attise le feu de Ton amour dans le cœur des personnes qui ont peur, éloigne des méchants et des orgueilleux l’esprit de massacre et de destruction, cultive dans le cœur des dirigeants l’esprit de responsabilité et d’attention envers les autres, renforce le cœur des mères, remplis les yeux des enfants de la lumière de Ton visage…

Je vais dormir… Je suis confiant que demain, le soleil brillera… la lumière de ton merveilleux visage, ô mon Dieu.

Amen

Télécharger la prière en français et en arabe

Faire Un Don


Merci de votre don généreux à Caritas. Votre soutien rend notre travail possible.

Prier


Caritas a réuni un ensemble de prières et de recueils à utiliser à votre guise.

Se Porter Volontaire

Les volontaires apportent une contribution cruciale à notre travail. Découvrez comment devenir volontaire.