Gambie

00

Adresse: Roman Catholic Mission, Catholic Secretariat, 1 Kairaba Avenue, Serrekunda, The Gambia
Adresse postale: P.O. Box 2366, Serrekunda, The Gambia
Téléphone: +220 43 90 998 Fax: +220 44 98 003
Courriel:  info@cado.gm / framadee@yahoo.co.uk

Le Bureau catholique pour le développement (CaDO) a été fondé en 2001 comme branche d’aide au développement du diocèse catholique de Banjul, Gambie, avec le mandat de coordonner toutes les activités économiques, sociales et de développement qui visent à construire une société plus humaine et plus juste, quelle que soit la religion, la couleur, la race ou l’idéologie de ses membres.

Ses domaines d’intervention principaux comprennent : le soutien aux personnes atteintes de VIH/SIDA, les soins de santé primaires, la prévention du paludisme, le renforcement des capacités des paroisses, l’eau et l’assainissement, l’agriculture et l’horticulture, les établissements piscicoles, la réponse d’urgence, la consolidation de la paix et les activités génératrices de revenus. A travers les prêtres des paroisses, les conseils pastoraux paroissiaux et les comités de développement, les chefs de village et des comités, etc, CaDO cherche à maximiser le renforcement des capacités communautaires en soutenant des initiatives locales en matière de planification, de mise en œuvre et de gestion judicieuse et effective des ressources disponibles au bénéfice des communautés, et tout particulièrement des exclus, des plus démunis, des femmes et des enfants. La structure est composée d’un diocèse et de 22 paroisses.

Le Bureau catholique pour le développement met en place des programmes en partenariat avec Catholic Relief Services (CRS) Gambie, Hands On Care, National AIDS Secretariat (NAS), Action Aid International The Gambia (AAITG), les ministères et les départements gouvernementaux, des organisations locales et internationales, pour aider les plus démunis et les exclus à vivre une vie bien remplie et productive. CaDO continue à joindre les communautés les plus éloignées et d’accès difficile dans les quatre régions du pays à travers une série d’activités qui comprennent :

  • Des campagnes de sensibilisation et de conscientisation communautaires du Fonds Mondial de lutte contre le VIH et le SIDA, des conseils et des tests sur une base volontaire (VCT), la prévention de la transmission de la mère à (PMTCT), et des tests de laboratoire pour le VIH et le SIDA, ce qui, couplé à des soins à domicile, a réussi à diminuer de façon spectaculaire la prévalence des infections de VIH et à  améliorer la vie de ceux qui vivent avec cette maladie. CaDO fournit ces services à travers trois unités : le  Projet CaDO Basse VIH SIDA (Région du Haut-Fleuve – URR), la Clinique Saint-Lazare à Fullabantang (Région du Fleuve central – CRR) et la Clinique mobile missionnaire (Région de la côte occidentale – WCR). Outres les activités liées au VIH et au SIDA , la clinique Saint-Lazare assure des soins de santé de base aux habitants de Fullabantang et de ses  communautés satellites, ainsi qu’à ceux des villages sénégalais frontaliers. La clinique mobile fournit également des soins ambulatoires et de contrôle prénatal, des soins RCH et des vaccins.
  • Un projet ITN du Fonds Mondial de lutte contre le Paludisme basé à Soma, LRR  (région du Bas-Fleuve) . Les services comprennent la distribution de moustiquaires imprégnés d’insecticide à effet prolongé (LLISs), des actions de plaidoyer et des pratiques de changements comportementaux, ciblant les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes, les personnes âgées et les handicapés. Le projet a enregistré des résultats remarquables dans tout le pays.
  • Un programme sponsorisé par l’UNICEF destiné aux enfants orphelins et vulnérables (OVC), qui leur permet d’avoir accès à l’éducation, aux soins de santé, à un soutien nutritionnel et psycho-social, à travers la distribution de suppléments alimentaires, de livres, d’articles de toilette, d’uniformes, de cartables, et le paiement des frais de scolarité. 500 OVC bénéficient actuellement de ce programme dans les régions URR et CRR . CaDO veille également à ce que la naissance de ces enfants soient enregistrée afin qu’ils puissent avoir des actes de naissance.
  • Un centre agricole de formation à Bwiam, qui a déjà servi plusieurs communautés dans le Fonis et la région de la côte occidentale, en fournissant aux agriculteurs une formation dans différentes techniques agricoles modernes, en matière d’élevage de volailles et de porcs, de marketing, et de développement de la paix et de moyens de subsistance durables (pour les réfugiés). Le centre mène également des activités de jardinage, de culture de semences, d’élevage porcin, d’hébergement et de bureau d’embauche. Le but est de permettre aux jeunes et aux femmes d’acquérir des compétences et de contribuer à infléchir la courbe migratoire des zones rurales vers les centres urbains.
  • La Fondation Saint Pape Jean-Paul II pour le Sahel fournit au CaDO les fonds nécessaires à des projets à base communautaire approuvés par la Fondation. CaDO est alors chargé de débourser ces fonds sur la base d’un échéancier, et assurant le suivi de la mise en œuvre et en faisant rapport.

Depuis sa création, CaDO est en rapport avec Caritas Afrique, Caritas Internationalis et d’autres Organisations membres.

CaDO est également en relation avec d’autres Unités diocésaines – l’Institut pastoral gambien (GPI), le Secrétariat diocésain (DS), et le Secrétariat de l’Education catholique (CES).

D’autres partenaires du CaDO sont : l’UNICEF, United Purpose, la Fondation Saint Jean-Paul II pour le Sahel, l’Ordre Hospitalier Saint-Lazare de Jérusalem basée en Suède, et le World Mercy Fund.

Nouvelles de Caritas en Gambie

africa